Connectez-vous

" Les Républicains condamnent le sabotage économique de la SLN décidé par le gouvernement."

Mercredi 18 Novembre 2015

Le 14 octobre dernier, le congrès de la Nouvelle-Calédonie a considéré à la majorité que les exportations vers les clients traditionnels étaient conformes au schéma de mise en valeur des richesses minières.
Malgré cette décision et la connaissance de la crise économique que nous traversons, le gouvernement a finalement refusé que la SLN puisse exporter ses minerais vers le Japon, pourtant client traditionnel.



©SLN
©SLN

Les Républicains ne peuvent s’associer à ce sabotage économique.
Avec des cours du nickel durablement installés sous la barre des 10 000 USD/tonne, la SLN réalisera une perte de l’ordre de 30 milliards de francs pacifique en 2015, sans aucune perspective d’amélioration en 2016. Alors que l’incertitude plane sur la réalisation de la centrale C et sur l’avenir de la SLN en Nouvelle-Calédonie, lui interdire d’exporter vers son client traditionnel japonais du minerai à faible teneur, inexploitable dans nos usines, l’empêchera de compenser partiellement ses pertes colossales.
A terme, ce seront les quelques 10 000 emplois directs, indirects et induits par l’activité de la SLN qui seront inévitablement mis en péril par ce type de décision.
Dans une période où notre économie, et en particulier le secteur du Nickel, ont besoin d'être aidés et accompagnés par la puissance publique, Philippe Germain décide d'ajouter encore des difficultés à la SLN.
Les Républicains condamnent cette décision avec la plus grande fermeté.




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune