Connectez-vous

Les MEDEF du Pacifique : Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et le MEDEF national officialisent leur union en vue des présidentielles de 2017.

Vendredi 14 Octobre 2016

Défiscalisation, loi sur la protection, la promotion et le soutien à l’emploi local, mesures
d’accompagnement des entreprises à l’export, financement de la protection sociale et réforme des
régimes de retraite, coût du travail, compétitivité des entreprises, innovation, développement de
l’autosuffisance alimentaire, etc.



De gauche à droite : Éric DURAND, Daniel OCHIDA, Thibault LANXADE, Olivier KRESSMANN
De gauche à droite : Éric DURAND, Daniel OCHIDA, Thibault LANXADE, Olivier KRESSMANN
Tous ces enjeux ne sont pas seulement ceux de la Nouvelle-Calédonie, ni seulement de la Polynésie qui comme nous possède son indépendance fiscale et dans d’autres domaines économiques et sociaux.

C'est un devoir de solidarité et une opportunité pour l’Etat, qui a lui aussi tout intérêt à la prospérité de nos territoires et collectivités éloignées et au développement des échanges commerciaux avec les Etats voisins dans la zone du pacifique.

L'initiative calédonienne pour la prolongation de la défiscalisation, ainsi que le projet de renforcer les missions de l’ADECAL et toute organisation décideur dans la mise en oeuvre des projets futurs, visent à combler le déficit de soutien à l’entreprenariat dans nos territoires isolés, assurer leur développement de manière durable et contribuer à la paix sociale.

Voici en substance quelques éléments qui sont actuellement rédigés pour figurer dans le livre blanc du MEDEF national « : « France 2020 », lequel sera porté aux candidats à l’élection présidentielle de 2017.

En effet, lors de son déplacement en Nouvelle-Calédonie, le vice-Président du MEDEF, Thibault
LANXADE, nous a confirmé vouloir y donner toute leur place à nos collectivités du Pacifique.

Aussi, conscients des enjeux et de l'urgence d’une prise de parole unie, les MEDEF du Pacifique par la représentation de Daniel OCHIDA et Éric DURAND pour la Nouvelle-Calédonie et de Olivier KRESSMANN pour la Polynésie, ont décidé de s'associer à cette dynamique avec le MEDEF national représenté par son vice-Président Thibault LANXADE, en cosignant lors de leur récente visite, une déclaration d'intention pour un partenariat visant à réunir leurs compétences et proposer une offre globale en réponse aux besoins de nos collectivités du pacifique, dans le respect de leur diversité et de leur souveraineté.

L’objectif est de renforcer nos liens et d’opérer des échanges plus soutenus sur nos problématiques communes afin d’optimiser nos expériences et nos savoir-faire. Mais aussi de porter la même voix aux institutions parisiennes comme nous l’avons déjà fait par le passé et qui a porté ses fruits. (Par exemple, pour obtenir la poursuite de la LODEOM jusqu’en 2025, seule aide fiscale à l’investissement en Outre-mer pertinente pour nos collectivités du pacifique. Une bataille menée par nos MEDEF en 2014 et 2015 devant le Sénat et l’Assemblée Nationale avec nos chambres consulaires).

Le partenariat réunira régulièrement les deux entités du pacifique dans des travaux communs par vidéo conférence, échanges de dossiers ainsi qu’une visite annuelle de délégations de chefs d’entreprises à tours de rôle.

Puis il est prévu de créer une entité officielle des MEDEF du Pacifique qui pourra réunir les
représentations patronales de Wallis et Futuna entre autres. Il aura pour vocation de fluidifier les relations internationales et d’être l’interlocuteur patronal privilégié de la France dans cette zone du Pacifique.

Source MEDEF NC



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune