Connectez-vous

Le succès de la marche pour "rester dans la France"

Lundi 17 Novembre 2014

A 11h30 quelques centaines de personnes étaient regroupées place de la Moselle derrière des banderoles "Restons français" arborant un cœur bleu, blanc rouge, augurant d'un événement en demi-teinte, mais de nouveaux marcheurs arrivant régulièrement, quand le cortège se mit en marche vers le haussariat, plusieurs milliers de personnes avaient rejoint les défenseurs de la Calédonie dans la France.
Nous partîmes neuf cent cents ; mais par un prompt renfort, nous nous vîmes dix mille en arrivant au port, pour paraphraser Pierre Corneille...



Un flot ininterrompu de marcheurs allait,  tout de bleu blanc rouge vêtu,  petit à petit, se joindre au cortège au point que lorsque la tête de la marche arriva au Haut Commissariat , les derniers participants n'avaient pas encore quitté le monument américain. Les organisateurs égraineront au micro, placé sur le camion plateau, les milliers de marcheurs 3, puis 4 puis 5 puis 10, puis 15 000. Les forces de police finiront par annoncer 5000 personnes et les organisateurs par revoir leur chiffre à 10 000 participants.
En tout cas, cette marche pacifique, dans un esprit très bon enfant, s'avère être un beau succès politique pour Harold Martin, initiateur de cet évènement, rejoint rapidement par Pierre Frogier.
10 000 personnes dans les rues de Nouméa, pour rappeler au Président de la République, qu'une majorité de Calédonien souhaite rester dans la France, c'est incontestablement un message fort auquel le Président a, d'ailleurs, immédiatement répondu lors d'un interview en précisant que le choix final serait celui des calédoniens, voulant ainsi repousser les craintes d'un Etat socialiste interventionniste, ayant pactisé avec les indépendantistes. 

 

Frédéric Dhie



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune