Connectez-vous

Le gouvernement accorde les exportations vers la Chine à MKM mais pas aux autres mineurs

Mardi 27 Octobre 2015

Comme l'avait souhaité le Congrès, les exportations de minerais brut vers la Chine ont été autorisées mais que pour MKM. Car en réunion de collégialité de ce mardi matin, seules les demandes de l'entreprise MKM (Maï Kouaoua Mines), actuellement en difficulté, ont été validées par le Gouvernement.
Celles des groupes Montagnat, de la SMT (groupe Ballande) ainsi que les demandes de la SLN ont donc été rejetées en l'état. Deux poids deux lectures ? discrimination? le fait du Prince ? à suivre !



ARRÊTÉS DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE


Exportations de minerai de nickel vers la Chine et le Japon
Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a autorisé la société Maï Kouaoua Mines (MKM) à exporter du minerai à basse teneur en nickel vers la Chine. En revanche, les demandes de la Société des Mines de la Tontouta (SMT), de la Société minière Georges Montagnat (SMGM) et de la Société Le Nickel (SLN) ont été rejetées. S’agissant de la demande d’exportation de la SMT vers le Japon, son examen a été reporté à une prochaine réunion.
Réuni en séance publique le 14 octobre, le Congrès a considéré que le schéma de mise en valeur des richesses minières ne s’opposait pas à l’examen des demandes d’exportation vers la Chine.
Le gouvernement a ainsi été conduit à examiner les demandes déposées par les sociétés qui avaient reçu un avis défavorable du Comité du commerce extérieur minier (CCEM), le 30 juillet dernier.
Ce mardi 27 octobre, le gouvernement a autorisé la société MKM à exporter vers la Chine, via la société Glencore International AG. Cette autorisation est accordée pour une durée de 18 mois à compter de la date de notification du présent arrêté, pour :
- 165 000 tonnes humides de minerai latéritique dont les teneurs sur minerai sec sont comprises entre 1,2 % et 1,5 % Ni, et dont la teneur en fer est comprise entre 30 % et 40 % ;
- 165 000 tonnes humides de minerai de transition, « blend » (mélange de latérite et de saprolite), ou saprolitique, dont les teneurs sur minerai sec sont comprises entre 1,3 % et 1,65 % Ni, et dont la teneur en fer est comprise entre 20 % et 40 %.

En revanche, le gouvernement a rejeté les demandes d’exportation vers la Chine, via la société Glencore International AG de la SMT et la SMGM. L’autorisation portait sur une durée de 18 mois, pour des produits dont la teneur en nickel est comprise entre 1,3 et 1,65 % et celle en fer entre 20 et 50 % en fonction des sites.
Les quantités maximales autorisées s’élevaient à 350 000 tonnes humides pour la SMT (centres miniers de Monéo-Cap Bocage et Nakéty) et 300 000 tonnes humides pour la SMGM (sites miniers de Tontouta et Ouinné).

De même, le gouvernement a rejeté la demande de la SLN de céder du minerai latéritique au bénéfice de la société chinoise Tsingshan International PTE. L’autorisation portait sur une durée de 12 mois et pour un tonnage maximal de 350 000 tonnes humides de minerai de type latéritique, d’une teneur en nickel comprise entre 1,45 % et 1,65 %, et pouvant provenir de l’ensemble des sites SLN exploités en propre ou en tâcheronnage.

S’agissant du recours gracieux de la SMT contre son autorisation de cession de minerai de type saprolite au profit de la société japonaise Sumitomo Metal Mining, accordée par arrêté le 31 mars 2015, le gouvernement a reporté son examen à une séance ultérieure.
Pour mémoire, l’autorisation du 31 mars 2015 portait sur cinq années pour un tonnage maximal annuel de 500 000 tonnes humides de minerai saprolitique, d’une teneur en nickel maximale de 2 %.
Le recours gracieux de la Société des Mines de la Tontouta formé le 29 juin 2015 visait à obtenir la révision à la hausse de son autorisation d’exportation en direction du Japon tant sur les volumes, que la durée et les teneurs.
Précisément, il s’agissait de porter la durée à 10 ans, le tonnage annuel maximal à 650 000 tonnes humides de minerai saprolitique et la teneur, calculée sur sec, à 2,15 % Ni en moyenne annuelle.




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune