Connectez-vous

Le fonds de soutien à l’audiovisuel opérationnel

Lundi 12 Juin 2017

Les derniers ajustements ont été apportés au fonds de soutien à la production audiovisuelle. Le gouvernement a nommé le comité de gestion chargé d’arbitrer les demandes de subvention. Demandes dont l’instruction a été déléguée au Bureau d’accueil de tournages de la province Sud.



Le fonds de soutien à l’audiovisuel opérationnel

Adopté par le Congrès en août 2016, ce fonds est destiné à soutenir la filière cinématographique et audiovisuelle en Nouvelle-Calédonie. « L’objectif est d’abord de mutualiser les moyens que les collectivités publiques – principalement le gouvernement et les provinces – apportent chacune de leur côté à la production audiovisuelle », rappelle le président du gouvernement. Ce dispositif pourra également être abondé par l’État, les communes et les diffuseurs, voire par des dons exceptionnels. En outre, il donnera la possibilité à « la Nouvelle-Calédonie de faire appel aux aides du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) qui peuvent atteindre jusqu’à 40 % du budget d’une production », poursuit Philippe Germain. Un projet de convention en ce sens avec le CNC est à l’étude.

Guichet unique

Par souci de mutualisation et de simplification, c’est le Bureau d’accueil de tournages (BAT) de la province Sud, qui bénéficie déjà d’une large expérience en la matière, qui centralisera les demandes de subvention et jouera le rôle de guichet unique pour les sociétés de production qui y déposeront leur dossier.

Présidé par un représentant du gouvernement, et composé notamment des trois provinces, de l’État, mais aussi des professionnels et des diffuseurs (qui auront une voix consultative), le comité de gestion traitera les demandes sur la base de critères de sélection précis, et décidera in fine de l’attribution des aides.

Source gouvernement



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte