Connectez-vous

Le développement culturel de la Nouvelle-Calédonie

Lundi 5 Mars 2012

La Nouvelle-Calédonie connaît depuis une décennie un développement culturel important, dont les provinces compétentes dans ce domaine, mais aussi le Nouvelle-Calédonie et l’Etat constituent des acteurs essentiels. L’accord particulier signé en matière en janvier 2002, pour une durée de sept ans, par l’Etat et la Nouvelle-Calédonie, témoigne de l’intérêt des pouvoirs publics pour la culture et ses programmes de développement. Il a été prorogé jusqu'à la fin de 2010. Le gouvernement a sollicité l’Etat pour une nouvelle prorogation jusqu’en 2014.

Les premières interventions de Jean-Marie Tjibaou sur la scène politique, au milieu des années soixante-dix, furent dominées par le souci de faire connaître la culture kanak. Le festival Mélanésia 2000, organisé à son initiative en 1975, en est le point d’orgue.

Les accords de Matignon (1988) donnèrent une impulsion nouvelle au développement culturel de la Nouvelle-Calédonie en confèrent cette compétence aux provinces. C’est ainsi qu’à partir de 1989 seront créés l’Agence de Développement de la Culture Kanak (ADCK), une mission auprès du haut-commissaire pour les affaires culturelles et un service culturelle dans chaque province. Les premiers contrats de développement signés entre l’Etat et chacune des provinces pour les années 1990 à 1992 comprendront un volet culturel constituant les premières initiatives concertées en la matière.



L’Agence de Développement de la culture Kanak et le centre culturel Tjibaou

Le développement culturel de la Nouvelle-Calédonie
Dans le cadre des accords de Matignon-Oudinot, l’agence de développement de la culture kanak (ADCK) a été créée pour promouvoir la culture kanak. Le centre culturel Tjibaou (CCT) apparaît sans conteste comme une œuvre majeure de RENZO PIANO et du patrimoine mondial. La présidente du conseil d’Administration est Mme Marie-Claude TJIBAOU, et le directeur général M. Emmanuel TJIBAOU.
 
Ouvert au public depuis 1989, le centre culturel Tjibaou a pour mission de :
 
  • valoriser le patrimoine archéologique et linguistique kanak ;
  • encourager les formes contemporaines d’expression de la culture Kanak, en particulier dans les domaines artisanal, audiovisuel et artistiques ;
  • promouvoir les échanges culturels, notamment dans la région du pacifique Sud ;
  • définir et conduire des programmes de recherche.
 
Quelques chiffres clés pour 2009 : 85 765 entrées (dont 10 596 scolaires), 10 spectacles, 8 expositions et 2 résidences d’artistes.
 
Le Centre a célébré du 2 au 4 mai 2008 son 10ème anniversaire. Une programmation riche et ambitieuse rassemblant pour la première fois, depuis le festival Mélanésia 2000, les huit aires coutumières de Nouvelle-Calédonie à la grande satisfaction des 10 000 visiteurs, des acteurs et institutions culturels du pays. Ces célébrations ont été un immense succès et ont permis à toutes les communautés du territoire de se retrouver autour de cet événement exceptionnel : le CCT a gagné une nouvelle légitimité en tant qu’emblème identitaire de la Nouvelle-Calédonie.
 
L’ADCK doit être transférée à la Nouvelle-Calédonie le 1er janvier 2012.

Les principales autres structures culturelles

Le développement culturel de la Nouvelle-Calédonie
Outre l’ADCK, qui dispose du Centre Culturel Tjibaou, les principales structures culturelles sont les suivantes :
  1. Le service des Archives de la Nouvelles Calédonie assure les missions de conservation et de diffusion du patrimoine, développe des actions de sensibilisation en direction du public scolaire et participe a la promotion du patrimoine par des expositions ou des publications.
  1. La Bibliothèque Bernheim est un établissement public de la Nouvelle-Calédonie financé par l’Etat, la Nouvelle-Calédonie, les provinces et la ville de Nouméa, et assure une mission de développement de la lecture publique sur le territoire de l’archipel.
  1. Le Conservatoire de Musique de Nouvelle-Calédonie est également un établissement public de la Nouvelle-Calédonie, classé Ecole Nationale de Musique par convention avec l’Etat en 1982. Il est financé par l’Etat, la Nouvelle-Calédonie, les provinces et les communes bénéficiaires.
  1. L’Académie de Langue Kanak est le dernier-né des établissements public de Nouvelle-Calédonie. La délibération de 17 janvier 2007 du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie port création de l’Académie des Langues Kanak, projet qui était en gestion depuis 2001.
  1. Le service du patrimoine et des Musées est un service, resté à la Nouvelle-Calédonie lors de la provincialisation et qui n’a pas pour vocation fondamentale le patrimoine, puisque celui-ci est de compétence provinciale. Ce service a pour fonction essentielle la gestion du Musée de la Nouvelle-Calédonie, dont la majeure partie des collections concerne la culture kanak ou océanienne.
 
Le département de l’archéologie, qui y était auparavant rattaché assurait les seuls travaux scientifiques réalisés sur le patrimoine archéologique calédonien (Lapita). Ce dernier a été remplacé en 2009 par l’Institut archéologique de Nouvelle-Calédonie et les provinces Nord et Sud.
 
  1. Le Théatre de l’île est une association loi 1901 créée en 1999. Le Théatre de l’île assume une mission de production et de diffusion du spectacle vivant, et plus particulièrement du théâtre.
  1. Autre équipements : le musée de la ville de Nouméa, le musée d’histoire maritime, la médiathèque de Rivière salée et de Poindimié (province nord), le café musique le Mouv’ (scène pour le  musiques actuelles), le théâtre de poche, les cinémas de Bourail et de la Foa, les centres culturels de Hienghène, Koné, du Mont Dore, de Paita et de mare et les nombreuses bibliothèques municipales contribuent au développement culturel de la Nouvelle-Calédonie. Il convient de noter que toutes ces structures – à l’exception du C.C de Hienghène  n’existaient pas au moment de la signature des accords Matignon. 

Haut-Commissariat de la République



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations