Connectez-vous

Le comité des signataires se prépare... Objectif: des actions concrètes, pas un consensus mou pour Les Républicains

Mercredi 3 Février 2016

Dès notre arrivée à Paris lundi, nous avons été reçus, avec Grégoire Bernut et Harold Martin par la Ministre des Outre-Mers, George-Pau Langevin. (par Sonia Backes)




Notre message était clair: la situation en Nouvelle-Calédonie se dégrade sur tous les plans: économique, social, politique et sécuritaire:

- la sécurité d'abord: tous les calédoniens ont été, ces derniers mois touchés par la dégradation de la sécurité des biens et des personnes en NC. Qui n'a pas eu dans sa famille ou chez ses proches, une personne touchée par un acte d'incivilité (cambriolage, agression physique ou verbale, ...)? Sur ce point, nous avons été directs avec la Ministre: un consensus mou entre élus à Paris ne suffira pas. Si des actes forts, concrets immédiats ne sont pas décidés à Paris, la situation en Nouvelle-Calédonie deviendra explosive

- Sur le litige électoral: nous avons demandé à l'Etat d'affirmer son autorité dans cette affaire: les personnes arrivées avant novembre 1998 ne doivent plus voir leur droit electoral remis en cause. Ils doivent désormais être rassurés sur le maintien sans condition de leur droit de vote.

- Sur le nickel, il est urgent que l'Etat actionnaire d'Eramet prenne ses responsabilités pour maintenir à flot la Sln. De la même manière, ce comité des signataires devra mettre les responsables politiques calédoniens devant leurs responsabilités: comment P. Germain peut il encore regarder les calédoniens dans les yeux alors qu'il y a quelques mois il produisait une lettre non signée de QNI leur assurant le maintien de leur emploi, alors que QNI est en train de mettre la clef sous la porte avec pour conséquences des dizaines d'emploi en NC. Mais à l'époque on nous expliquait qu'il ne fallait garder qu'un seul client: QNI. M. Germain, on fait quoi aujourd'hui pour sauver les petits mineurs? Pour sauver les rouleurs que vous avez mis dans une situation inextricable?

Hasard du calendrier parisien, nous avons assisté, en direct du bureau de Bruno Lemaire a l'assemblée nationale, a l'accueil (en grande pompe) de Raul Castro par Claude Bartolone, le President.

Le board d'ERAMET a rencontré la délégation des Républicains calédoniens
Le board d'ERAMET a rencontré la délégation des Républicains calédoniens
Hier, nous avons rencontré le PDG d'Eramet, Patrick Buffet, ainsi que l'ensemble de son équipe. La SLN est dans une situation financière dramatique, et Eramet ne voit pas le bout du tunnel.
L'urgence de ce comité des signataires, est donc simple: SAUVER la SLN. 
Pour cela tout le monde devra s'engager à assumer sa part: Eramet, l'Etat, et la Nouvelle-Calédonie.
L'heure n'est plus à vouloir prendre la majorité dans une entreprise qui perd pres de 30 milliards par an, mais de sauver les milliers d'emplois qui sont en jeu dès demain!




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune