Connectez-vous

Le budget supplémentaire 2016 adopté

Lundi 3 Octobre 2016

es trois textes du budget supplémentaire 2016 ont été adoptés le 27 septembre au Congrès avec les voix de Calédonie Ensemble et celles des indépendantistes (Uni- Palika et UC FLNKS). Les élus Les Républicains et UCF ont voté contre, ne cautionnant pas les actions d’urgence financées pas ce budget : le plan PULSE, le plan de chômage partiel et la mise en place de la TGC.





Sur un total de recettes de 22,4 milliards de francs, le budget supplémentaire propre de la Nouvelle Calédonie s’élève à 12,7 milliards. Une dizaine de milliards iront aux provinces et aux communes par le budget de répartition, et 12,4 milliards aux établissements publics via le budget de reversement. « Un budget de rigueur mais d’équilibre », précise Philippe Dunoyer, le membre du gouvernement en charge du budget. L’exercice n’a pas été facile puisque le fonds de roulement disponible en début d’année était déficitaire de 4,7 milliards sur le budget propre de la Calédonie.

Un budget « serré »
« Nous avons récupéré deux milliards dans les excédents de l’OPT », rappelle Philippe Dunoyer. La Nouvelle-Calédonie a aussi récupéré 2,6 milliards d’excédent versé aux provinces, 2,2 milliards récupérés sur les provisions pour créances impossibles à recouvrer, et 2,3 milliards de crédits non utilisés en 2016. A noter : le rendement fiscal généré par les impôts et taxes en 2015 a été supérieur de 1,7 milliard aux prévisions.
Ainsi, malgré la conjoncture morose, des actions nouvelles ou de renforcement peuvent être financées, au niveau de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse (PJEJ), ainsi qu’en direction des services fiscaux, des chambres consulaires et des organisations d’employeurs pour préparer l’instauration de la TGC.

Source congrès



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune