Connectez-vous

Le « Kea Trader » déclaré irréparable

Mercredi 4 Octobre 2017

Alors que les opérations de transbordement de conteneurs continuent à bord du Kea Trader, l’armateur Lomar vient d’annoncer que « le navire n’[était] pas réparable et [devait] être recyclé ».
La collision avec le récif Durand, sur lequel il s’est échoué le 12 juillet, au large de la Nouvelle-Calédonie, et l’effet de la houle depuis son immobilisation ont largement endommagé le bateau.



Les experts ont repéré d’importants dégâts au niveau de la coque, du gouvernail et des hélices. Non seulement les réservoirs de carburant ont été touchés mais des voies d’eau ont été identifiées dans cinq cales, où un système de pompage a été provisoirement installé.

La compagnie néanmoins a réaffirmé son intention de remettre le porte-conteneurs à flot et de le remorquer jusqu’au port de Nouméa, où était initialement destinée la marchandise. Le Kea Trader ne pourra toutefois être démantelé en Nouvelle-Calédonie, qui ne dispose ni des infrastructures ni des prestataires pour cette opération d’envergure. Il « sera acheminé vers une destination encore inconnue afin d’y être recyclé », a déclaré un porte-parole de l’armateur.
D’une capacité de 2 194 EVP, ce porte-conteneurs livré en janvier par Guangzhou Wenchong Shipyard en Chine aura navigué à peine plus de six mois.

Coralie COCHIN
Le Marin

Source Le Marin.fr



Environnement | Les videos | Les archives