Connectez-vous

Le Festival de la Foa : le succès toujours au rendez-vous

Lundi 11 Juillet 2016

C’est devenu au fil des années le rendez-vous incontournable des cinéphiles du Caillou qui ne s’en lassent pas. A 24 heures de la cérémonie d’ouverture du Festival du Cinéma de La Foa, ses organisateurs ont bien voulu lever le voile sur quelques pépites.
C’est en excellente compagnie, celle de l’équipe du film « Mercenaire », de Fabrice Marquat de l’Agence du court métrage à Paris, et du Bureau d’Accueil des Tournage de la province Sud, que Delphine Ollier, déléguée générale de la mise en œuvre du Festival, et surtout grande amoureuse du grand écran depuis toujours, a présenté le cru 2016. 22 longs métrages internationaux inédits en sortie cinéma en Calédonie, une sélection de formats courts, des genres très différents…il y en aura pour tous les goûts.



7 minutes…pas une seconde de plus…C’est le temps imparti aux candidats des Courts contre la Montre pour expliquer, convaincre et emporter l’adhésion du jury. Avec à la clé une aide à l’écriture et au développement de la province Sud. S’ils se sont prêtés avec brio à l’exercice, certains candidats ont fini « à bout de souffle » !
7 minutes…pas une seconde de plus…C’est le temps imparti aux candidats des Courts contre la Montre pour expliquer, convaincre et emporter l’adhésion du jury. Avec à la clé une aide à l’écriture et au développement de la province Sud. S’ils se sont prêtés avec brio à l’exercice, certains candidats ont fini « à bout de souffle » !


Les courts-métrages à l’honneur

Avec 4 concours de courts-métrages, 3 sélections proposées par l’Agence du court métrage, les « courts contre la montre » organisés par la province Sud, les courts sont à l’honneur parce, comme le souligne Fabrice Marquat : « le court-métrage n’est pas un galop d’essai mais permet au contraire toute les audaces, avec des mélanges parfois inattendus.»

 

Un invité d’honneur : « Mercenaire »

Ce premier long métrage de Sacha Wolf, tourné en partie en Nouvelle-Calédonie avec le soutien financier et logistique de la province Sud, a créé la surprise en remportant un prix à Cannes. C’est accompagné de Toki, rugbyman wallisien devenu acteur pour l’occasion, et Paki, dont l’histoire a inspiré le film, que Sacha est venu présider le Festival du Cinéma de la Foa : « Je suis honoré de présider ce Festival et de revenir en Calédonie avec ce film. J’avais envie de parler du rugby mais c’est vraiment la rencontre avec Paki et la Nouvelle-Calédonie où je suis venu plusieurs fois pour l’écriture et le tournage, qui ont donné naissance à Mercenaire ». Une histoire de rugby donc, mais surtout une histoire de rencontre, d’exil, de traditions, de déchirements car, comme l’explique Paki : « l’envie de tout jeune sportif wallisien est de partir en Métropole, mais on ne se rend pas compte des difficultés, notamment pour conserver ses traditions, pour vivre loin de la famille. »

Après Cannes, ils fouleront demain le tapis rouge de la Foa et « A Cannes, ils ont aimé. Mais s’ils aiment ici, alors ce sera encore mieux qu’à Cannes » conclut Toki.

 

L’Espace Culture Sud encourage les productions locales

Autre moment phare du Festival, les « Courts contre la montre ! » où des équipes locales défendront leurs projets de film devant le jury et en présence du public. Ils auront 7 minutes pour présenter leur projet de fiction : le sujet, son intérêt et ses spécificités, la mise en scène, le casting envisagé, l’équipe technique, les décors, le budget et les moyens disponibles. A la clef une enveloppe globale de 2 000 000 xpf répartie en quatre prix.

Chacun des lauréats recevra une aide à l’écriture et au développement fixée par le jury, selon la durée et le coût du projet présenté.

Source Province Sud



Archives des Communes