Connectez-vous

Le Conseil Municipal de Nouméa choisit le projet du Centre Aquatique de Magenta

Mercredi 14 Octobre 2015

Le conseil municipal s’est réuni ce mardi 13 octobre. 41 projets de délibération étaient à l'ordre du jour.
CADRE DE VIE : DESIGNATION DU LAUREAT DU CONCOURS D’ARCHITECTURE POUR LE CENTRE AQUATIQUE DE MAGENTA
Un groupement avec le cabinet Archipel, lauréat du concours
La Ville a désigné le lauréat du concours d’architecture qui réalisera l’étude du projet du centre aquatique à Magenta.
Il s’agit d’un groupement incluant le cabinet d’architecture Archipel, OMNIS (BE structure), ECEP (BE électricité, éclairage, thermiques, fluides), SIGMA INGENIERIE (BE terrassement, VRD), CONTROLE ACOUSTIQUE ENVIRONNEMENT (BE acoustique) OASIIS (BE Qualité environnementale), GONDWANA PAYSAGES (BE Paysagiste), ETHIS (BE Piscine) et ES2 (BE Sécurité incendie).





Le projet de centre aquatique
Le centre aquatique est prévu rue de Prony à Magenta, troisième quartier le plus peuplé de Nouméa (7 380 habitants dont 4 000 scolaires) et quartier comprenant de nombreux équipements de proximité (maison municipale de quartier, maison de musique, équipements sportifs).
Il viendra en complément des deux piscines municipales existantes au Ouen Toro et à Rivière-Salée, et permettra à la Ville d’offrir, aux habitants de Magenta ainsi qu’à tous les Nouméens, un équipement moderne et ludique.
D’une superficie d’environ 5 000 m2, il comprendra un bassin sportif de 25 m, un bassin d’apprentissage, et un espace ludique composé d’une piscine à vague et de plusieurs bassins de loisirs.
Ces bassins pourront accueillir différentes activités aquatiques (natation pour les scolaires, natation loisir, activités de forme/santé, bébé-nageurs, aquagym, etc.)
Les travaux, d’une durée prévisionnelle de 15 mois, devraient être achevés au 1er trimestre 2018 pour une mise en service au cours du 2e trimestre 2018.


SOLIDARITE : PROJET DE RENOVATION DES ANCIENS LOCAUX DES ATELIERS PROTEGES A DONIAMBO POUR L’INSTALLATION DE L’ASSOCIATION L’ACCUEIL

Le conseil municipal a habilité la Députée-Maire à présenter une demande de permis de construire pour la réhabilitation des anciens bâtiments des ateliers protégés à Doniambo d’une superficie de 420 m2 afin de relocaliser le centre Macadam Partage.

Des locaux rénovés et adaptés à Doniambo
Ce site, proche du centre-ville, permettra de proposer un véritable dispositif d’accueil de jour et de réinsertion professionnelle et sociale, structuré via un projet d’établissement incluant l’ensemble des parties intervenant dans la prise en charge de la très grande précarité et de l’errance (l’Etat, la province Sud et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie).
Par ailleurs, la province Sud et la Ville en collaboration avec la délégation de la Croix Rouge Française élaborent un dispositif complémentaire de type Samu social permettant d’aller en journée mais surtout en soirée à la rencontre des personnes en errance afin de les orienter vers les structures d’accueil et notamment Macadam Partage.

CULTURE ET PATRIMOINE
Acquisition de la toile Herbage de l’artiste Mariana Molteni
Dans le cadre de sa politique d’acquisition d’œuvres d’art, la Ville va acheter l’œuvre Herbage, acrylique sur toile de 200 x 140 cm, proposée à la vente au prix de 260 000 F, par l’artiste Mariana Molteni, lors de sa dernière exposition « FORÊT » à la galerie 11 1⁄2.

ACTION EDUCATIVE
Entretien du patrimoine scolaire communal

Dans le cadre de sa politique éducative, la Ville a pour objectif constant d’améliorer les conditions d’accueil des enfants et de mettre à la disposition du personnel enseignant des locaux scolaires en état, conformes et adaptés à la diversité des enseignements et permettant la mise en œuvre des projets pédagogiques.
C’est pourquoi, la Ville va lancer un marché pour les travaux d’entretien de son patrimoine scolaire.
Le coût prévisionnel des prestations est estimé à 128 millions de F par année, dont 17 millions de F de travaux de plomberie, 30 millions de F de travaux électriques, 35 millions de F de travaux de menuiserie et 46 millions de F de travaux de maçonnerie.

COHESION SOCIALE ET SOLIDARITE
Convention avec l’Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances (ACSE) pour une subvention du dispositif de prévention du décrochage scolaire au primaire

La Ville va signer une convention avec l’ACSE afin de bénéficier d’une subvention de 18 436 euros (environ 2,2 millions de F) pour la poursuite des projets liés au nouveau dispositif de prévention du décrochage scolaire dans le primaire, dont la création et le financement ont été validés lors de la séance plénière du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) de la Ville, le 27 février 2015.
Ce dispositif expérimental de réussite éducative consiste à offrir aux enfants scolarisés dans le primaire sur la presqu’île de Ducos, à et leurs familles, des aides sanitaire, sociale, culturelle et éducative, suite à un travail de réseau et de veille réalisé par l'ensemble des intervenants professionnels (établissements scolaires, assistants sociaux, éducateurs, animateurs socio-culturels) permettant de repérer les enfants en situation de scolarité précaire (absentéisme ou dérives comportementales que le dispositif propre de l’école ne suffirait pas à traiter). Il s’inscrit dans le cadre du renforcement de liaison CM2-6e et fera l’objet d’une concertation avec le collège.
Contact presse : cellule communication, tél. : 24 67 31 ou 24 67 34. nancy.enguehard@ville-noumea.nc ou christelle.charles@ville-noumea.nc

CADRE DE VIE
Stationnement mensuel payant au carré Rolland

Le conseil municipal va créer un abonnement mensuel de stationnement pour le carré Rolland, sur le modèle de celui existant au parking du Banian.
70 places de stationnement mensuel pourront ainsi être louées à compter du lundi 2 novembre 2015 au tarif de 9 000 F/mois/emplacement au carré Rolland dans l’attente du démarrage des travaux prévus à partir de fin 2016.

ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE
Collecte du verre

À compter de mi-novembre 2015, la Ville va étendre au verre le dispositif de points d’apport volontaire (PAV) des déchets valorisables.
Une borne supplémentaire sera installée sur chacun des 32 sites de PAV actuellement composés d’une borne recevant des canettes aluminium et d’une deuxième pour les journaux, revues, magazines (JRM).
Ces PAV ont permis de collecter 262 tonnes de JRM et 8 tonnes de canettes aluminium.
Le montant prévisionnel de la dépense est estimé à 3 365 220 FHT, estimation basée sur un tonnage moyen collecté de 33,3 tonnes/mois à raison de 7 800 FHT/tonne ainsi qu’un coût d’installation des colonnes de 245 220 F HT.

AMENAGEMENTS URBAINS
Dévoiement du réseau d’adduction d’eau potable du réservoir Pépinière, quartier de Normandie
En raison de la vétusté et de la fragilité de la conduite d’adduction (fonte grise de 1933, et mauvaises conditions de pose) entre le réservoir de Rivière Salée III et celui du réservoir Pépinière, et du nouveau tracé envisagé, la Ville va signer un marché pour des travaux de dévoiement du réseau d’adduction d’eau potable du réservoir Pépinière.
Ces travaux consistent en la pose d’environ 1190 ml de canalisation en fonte ductile (dont 460 ml sur le tracé de l’ancienne voie ferrée, entre le réservoir de Rivière-Salée III et la voie Express), et 730 ml le long de la voie Express, jusqu’à la rue Jacques-Iékawé.
Le montant estimatif des travaux est de 75 millions de F. Les travaux pourraient commencer courant du 1er semestre 2016 pour une durée d’environ 4 mois.

Réfection des trottoirs du centre-ville
La réfection des trottoirs, et plus particulièrement ceux du centre-ville, est une priorité de l’actuel exécutif municipal. C’est pourquoi, la Ville va signer des marchés pour la fourniture et la pose de dalles en béton ainsi que le remplacement ou l’extension de réseaux d’eaux pluviales, le remplacement de bordures et des caniveaux, la dépose et repose de mobilier urbain et des poteaux supports de panneau de signalisation.
Le choix du revêtement s’est porté sur un produit modulaire de type dalle carré en béton de 40 x 40 cm. Ce produit permettra de répondre à la fois au souhait d’embellir les voiries du centre-ville mais également au souci d’exploitation des réseaux situés sous ces trottoirs.
Le montant estimé des marchés d’une durée de 3 ans (2016, 2017 et 2018) est de 200 millions de F pour la fourniture de dalles pour 20 000 m2 de trottoirs et de 480 millions de F pour la pose des dalles et les travaux complémentaires.
Extension des remblais du pont de la liaison entre la Vallée du Tir et Doniambo
La Ville va signer une convention avec la SECAL, mandataire du Syndicat Mixte des Transports Urbains du Grand Nouméa (SMTU), pour le versement d’une participation financière de 10 878 671 F. Cette somme financera des travaux supplémentaires et non prévus à la Vallée-du-Tir dans le cadre de l’exécution du projet de transport en commun en site propre, Néobus.
Le SMTU pourra ainsi bénéficier de l’excédent de déblais du chantier de liaison routière entre la rue Edouard-Unger à la Vallée du Tir et la rue François-Frey à Doniambo (rue Bernard-Laroque) afin d’élargir la plate-forme de voirie de la rue Edouard-Unger pour le passage du Néobus, prévu par la rue Edouard-Unger dans le sens Nord-Sud au niveau de la rue Bernard-Laroque.
Contact presse : cellule communication, tél. : 24 67 31 ou 24 67 34. nancy.enguehard@ville-noumea.nc ou christelle.charles@ville-noumea.nc

Renforcement du réseau d’eaux pluviales de l’avenue Bonaparte
La Ville va profiter des premiers travaux d’aménagement de voirie du projet Néobus qui doivent être engagés sur l’avenue Bonaparte à Rivière-Salée dès la fin de l’année 2015 pour renforcer sur plus de 2 200 mètres le réseau d’eaux pluviales, sous-dimensionné voire inexistant par endroit, de l’avenue Bonaparte entre le rond-point Bonaparte et la rue Koenig.
Le montant de ces travaux est estimé à 312 millions de F. Le renforcement de ce réseau étant également justifié pour les besoins de la plate-forme Néobus, le SMTU participera à hauteur de 40 % des travaux, soit 125 millions de F. La part de la Ville de 60 % sera de 187 millions de F.
Entretien de l’éclairage public
La Ville va lancer trois marchés pour l’entretien de l’éclairage public de la Ville qui comptait en juillet 2015 plus de 10 500 points lumineux en service.
Le coût prévisionnel annuel de ces marchés est estimé à 175 millions de F.
Ces marchés seront conclus pour une année (échéance au 31 décembre 2016) avec reconduction possible pour deux fois un an, soit un terme définitif au plus tard le 31 décembre 2018. Historiquement, la Ville dispose de quatre marchés distincts pour entretenir ces équipements :
- Un premier marché comportant plusieurs lots pour la fourniture du matériel nécessaire à l’entretien de l’éclairage public (mâts supports, luminaires, lampes, connectiques, appareillages électriques, câbles...), dont la dépense annuelle moyenne constatée sur les années 2010-2015 atteint 49 millions de F,
- Trois marchés (pour la Voie de Dégagement Est (VDE), la Voie de Dégagement Ouest (VDO) et la Ville elle-même), au regard des spécificités techniques des réseaux, relatifs aux prestations de surveillance, entretien et réparations du patrimoine à l’aide du matériel fourni par la commune par le biais du marché précédent, dont la dépense annuelle moyenne constatée sur les années 2010-2015 atteint 97 millions de F.
Le premier marché nécessite des moyens propres en termes de personnel, ainsi qu’une gestion rigoureuse des stocks et des surfaces de stockage.
Afin d’optimiser l’action de la Ville et de recentrer les ressources municipales sur des opérations à plus-value sur la gestion du domaine public, la Ville lance désormais lancer trois marchés regroupant, respectivement pour les réseaux dont ils font l’objet, les différentes interventions identifiées ci-dessus et la fourniture de tous les matériaux nécessaires.
Entretien de la signalisation horizontale
La Ville va signer un marché de clientèle pour le renouvellement des marquages au sol effacés, soit en raison de leur ancienneté, soit suite aux travaux de réfection de chaussée.
Plus de quatre cents kilomètres de voies sont concernées par cet entretien à Nouméa.
Le coût prévisionnel annuel des marquages est estimé à 85 millions de F, soit un montant total prévisionnel sur 3 ans de 255 millions de F.
Ce marché serait conclu pour une année avec reconduction possible pour deux fois un an, soit un terme définitif au plus tard le 31 décembre 2018.
Entretien des réseaux d’eaux pluviales de la Ville
La Ville va lancer un nouvel appel d’offres pour la signature d’un marché de clientèle pour l’entretien des réseaux d’eaux pluviales entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2018.
Depuis le 1er janvier 2009, date de mise en application du nouveau contrat de délégation de service public de l’assainissement liant la Ville et la Calédonienne des Eaux, l’entretien et la responsabilité des réseaux d’eaux pluviales (nettoyage et curage des canalisations, ouvrages cadre) ainsi que des ouvrages afférents (regards de visite, avaloirs, regards de branchement, dessableurs, exutoires, émissaires...). Le montant estimé du marché d’entretien est évalué à 18 millions de F/ par an.
Construction d’un terrain de football et d’une halle omnisports à Montravel
Afin de favoriser le bien-être des habitants de Montravel et de dynamiser ce quartier, la Ville va lancer un appel d’offres en vue de conclure des marchés publics pour réaliser une halle sportive et un plateau multisports de proximité en revêtement synthétique permettant la pratique de divers sports : basket, volley-ball, hand-ball, futsal, d’un terrain de football en gazon naturel normalisé avec arrosage automatique ainsi que d’une halle omnisports avec vestiaires, douches et logement de gardien.
Ces équipements permettront de proposer aux clubs associatifs, ligues sportives, jeunes, scolaires, mais également à l'ensemble de la population du quartier, un complexe sportif multi-activités de qualité, pour une pratique sportive de proximité. Ils contribueront à l’émergence d'associations sportives qui pourront jouer, à terme, un rôle important dans la vie du quartier.

Le coût du projet s’élève à 185 millions de F, une subvention de 68,45 millions de F a été demandée au Centre national pour le développement du sport (CNDS).


SUBVENTIONS : 17, 047 MILLIONS DE F
Sport : 12,9 millions de F
- clubs omnisports : 7 millions de F
- associations sportives dans le cadre de l’opération « Partenariat Ville de Nouméa - Equipements clubs sportifs » : 4,1 millions de F
- groupements et associations à caractère sportif : 1,8 million F
Ecoles : 1 391 321 F
Groupements et associations à caractère particulier : 1 196 025 F
Groupements et associations œuvrant au renforcement du lien social, de la vie familiale et de la prévention dans les quartiers : 1 080 000 F
Associations à caractère environnemental : 500 000 F pour 4 associations




Archives des Communes