Connectez-vous

La réponse de Sonia Backes à Jean-Jacques Urvoas : sur facebook !

Lundi 4 Mai 2015

Cher Jean-Jacques Urvoas,
Permettez-moi de répondre en quelques mots à votre récent article sur la "mosaïque calédonienne".
Vous y "résumez quelques impressions" tirées de votre séjour parmi nous.
Vous me trouvez : "décidée, accrocheuse, obstinée"? Je vous le confirme, je ne lâche jamais quand il s'agit de défendre ce que je crois être l'intérêt général des Calédoniens.




Toujours en ce qui me concerne, vous pensez avoir "découvert ces derniers jours qu’elle avait peut-être tendance à trop voir l’univers politique en noir et en blanc"? Les apparences sont parfois trompeuses. L'univers politique, comme vous dites, je ne le vois ni en noir, ni en blanc : ce n'est pas lui qui m'interesse.
Ce qui m'intéresse, c'est la Calédonie. Et, soyez en bien convaincu, j'en perçois les multiples couleurs. Toutes les couleurs, toutes les ethnies, qui constituent le patchwork calédonien, je les connais, je vis avec, depuis ma naissance.
M. le Président de la Commission des Lois, je connais votre pragmatisme et votre attachement aux valeurs de la République. Mais je vois aussi tous ceux qui, dans votre famille politique, tirent ficelles dans l'ombre. Tous ceux qui, frustrés d'avoir dû attendre tant d'années (gouvernement de droite oblige), tentent de mettre (enfin!) en œuvre leur projet d'indépendance-association pour la Nouvelle-Calédonie.
Alors oui, aujourd'hui, je suis entrée en résistance. Je ne partage ni les valeurs, ni les projets pour l'avenir de la Calédonie du gouvernement socialiste que vous soutenez.
Vous ne vous en cachez plus, votre relais local s'appelle Philippe Gomès : il vous soutient, vous le soutenez. C'est votre droit le plus strict. Et cela ne nous empêchera pas de continuer à dialoguer.
Mais comme vous, M. Urvoas, je suis démocrate. Et le congrès de la NC s'est exprimé. Il vous a demandé de permettre aux natifs d'être inscrits automatiquement pour voter au référendum d'autodétermination.
Il vous a demandé de modifier la loi organique, pour éviter que des milliers de Calédoniens ne soient radiés des listes électorales.
Comme moi, cet avis n'est pas en demi-teinte.
Respectez-le et nous vous respecterons. Sonia Backes

Lire l'article de Jean-Jacques Urvoas 

FLG/SB



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune