Connectez-vous

La plage de la Moara nous tend les bras

Lundi 7 Décembre 2015

Le camping de la plage de la Moara, à Thio, propose désormais un bloc sanitaire rénové et un espace de restauration couvert. Des équipements de qualité qui répondent au succès de cette petite baie si fréquentée.




Le chantier d’insertion de Saint-Philippo II, sur la plage de la Moara à Thio, a été inauguré le 2 décembre. Il manquait à ce camping baigné de lumière (« moara » en langue), et fréquenté par quelque 300 personnes les mois de vacances, un minimum d’équipement pour recevoir correctement. Ca y est, c’est fait, cette petite baie de plage blanc est dotée d’un très grand faré cuisine couvert, et de sanitaires (douches et toilettes) refaits à neuf.

A l’initiative de cette opération ? L’association Moara plage de Saint Philippo II (Thio mission) qui a convaincu la province Sud de l’utilité de l’aménagement de cette zone d’activités. Outre les touristes locaux et internationaux, l’endroit accueille fréquemment des groupes (visites de mine avec la SLN, sorties scolaires…) pour lesquels l’association gère notamment la restauration.

Un projet qui s’inscrivait donc complètement dans la philosophie des chantiers d’insertion de la province Sud, qui en a profité pour former 6 stagiaires de la tribu en cours d’insertion professionnelle avec la MIJ (Mission Insertion Jeunes).

Cinq mois de travaux dans une ambiance… « géniale », dira Nathalie Lemagne, pilote des chantiers pour la direction de l’Économie, de la Formation et de l’Emploi de la province Sud. « Franchement, oui, c’était super », appuie Anicet M’Boueri, stagiaire aujourd’hui motivé pour continuer à se former dans l’électricité, tout comme Valentine Tonhoueri. Virginie Nonmeu vise également une formation en alternance via une chambre consulaire mais plutôt en logistique. Pour Cheyenne Tonhoueri, ce serait plutôt la boulangerie-pâtisserie. Théodore Tonhoueri est, quant à lui, sur une idée de micro-projet à développer avec l’ADIE, celui d’une pépinière chez lui à Borendy. Enfin, Ezékiel Tonhoueri a choisi de se diriger vers un certificat à l’initiation nautique.

Et parce que les M’Boueri et autres Tonhoueri ne manque pas d’envie – constatée par l’entrain et la joie de vivre avec lesquels ils ont reçu les coutumiers, la mairie et les élus de la province Sud mercredi –, les femmes sont maintenant intéressées par l’idée de créer une association des femmes de Moara plage pour y faire avancer quelques projets autour de la Condition féminine.




Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte