Connectez-vous

La ligne Nouméa-Auckland décolle

Mardi 24 Novembre 2015

Augmenter les vols entre la Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Zélande, c’est ce que permet l’accord aérien qui a été conclu le 9 novembre. Avec cet arrangement, la demande croissante des touristes néo-zélandais et calédoniens va pouvoir être satisfaite.





Donner un nouveau souffle à l’activité économique et touristique en Nouvelle-Calédonie fait partie des objectifs du gouvernement. L’amélioration de la desserte aérienne en est un axe essentiel. Pour le premier semestre 2015, on notait une augmentation de près de 40 % de touristes néo-zélandais sur le sol calédonien. Pour répondre à cet accroissement de la fréquentation, une négociation a été engagée avec la Nouvelle-Zélande. Cette démarche n’avait jamais été entreprise avec nos voisins néo-zélandais alors que des tractations avaient déjà eu lieu avec l’Australie en 2011 et 2013. Les discussions qui se sont tenues à Wellington ont abouti à la signature d’un arrangement administratif (Memorandum of Arrangement) le 9 novembre.

Doubler les rotations

Grâce à ce nouvel accord, les compagnies Aicalin et Air New-Zealand peuvent désormais passer à quatre allers-retours hebdomadaires chacune, avec des avions de 350 sièges maximum – contre deux de 300 sièges auparavant – pour atteindre cinq allers-retours à partir de mars 2018. Cette évolution remplit les objectifs de croissance régionale d’Aircalin. Par ailleurs, cet arrangement prévoit que la compagnie calédonienne pourra opérer vers toutes les destinations en Nouvelle-Zélande, contre uniquement Auckland et Christchurch.

Des contrats de destination

Afin de développer son attractivité auprès des touristes, la Nouvelle-Calédonie a conclu des contrats de destination en 2014 pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Cet outil propose de mettre en œuvre des actions concertées en réunissant les acteurs clés dans le domaine du transport, de l’hébergement, de la restauration et de la promotion. Le gouvernement y est représenté à travers l’Agence pour la desserte aérienne en Nouvelle-Calédonie (Adanc). Les résultats de ces premiers contrats de destination étant encourageants, il est prévu de les étendre au Japon et à l’Europe.




Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie