Connectez-vous

La collaboration avec le Vanuatu s'accentue

Vendredi 21 Juillet 2017

Dans le cadre de la convention de coopération régionale qui lie la France, la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu, le président du gouvernement Philippe Germain était à Port-Vila le 17 juillet. L’occasion d’aborder d’autres dossiers en cours dont la future Université nationale du Vanuatu.




Conformément aux orientations de développement du Vanuatu, les partenaires ont décidé de soutenir en priorité des projets de coopération dans les domaines de l’éducation et de la formation avec un engagement fort pour le développement de la langue française dans l’administration et l’enseignement (lire l’encadré). Une stratégie dans laquelle s’inscrit pleinement la création d’une université bilingue au Vanuatu.

Coopération éducative

Ce projet de grande ampleur bénéficie, quant à lui, d’un financement de l’AFD (Agence française de développement) à hauteur de 70 % dans le cadre de son programme Ficol (Facilités de financement pour les collectivités locales), et de la Nouvelle-Calédonie. Le déplacement de Philippe Germain au Vanuatu a permis de faire un point sur l’avancement du dossier. L'infrastructure d’enseignement supérieur permettra non seulement de renforcer la position du français comme langue d’enseignement, mais aussi d’ouvrir des perspectives d’échanges entre étudiants, enseignants, et à l’avenir, entre acteurs de la recherche, calédoniens et vanuatais. Sa construction pourrait commencer en fin d’année sur le site actuel de l’Agence universitaire de la francophonie à Port-Vila. Le chantier sera suivi par les services de la Nouvelle-Calédonie.

Transports

Par ailleurs, l'AFD vient de valider le financement d'un autre projet de coopération avec le Vanuatu, porté cette fois par la Chambre de commerce et d'industrie de la Nouvelle-Calédonie. Il concerne l'agrandissement et la rénovation de la caserne des pompiers de l'aéroport international Bauerfield à Port-Vila. Cette mise en conformité permettrait à l'archipel d'accueillir des avions gros-porteurs, en provenance notamment d'Asie. Là encore, l'expertise de la Nouvelle-Calédonie est attendue. Pour rappel, le secteur des transports fait partie du programme de coopération bilatérale signé entre la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu en mars dernier. Ces différentes collaborations renforcent le partenariat entre les deux pays et la place de la Nouvelle-Calédonie comme interlocuteur privilégié dans la région.

Quelques projets

Cette année, la commission de la convention de coopération régionale a mis l'accent sur la formation des diplomates et des hauts fonctionnaires vanuatais en validant deux projets portés par des établissements calédoniens, le Creipac (Centre de rencontres et d’échanges internationaux du Pacifique) et l’Ifap (Institut de formation à l’administration publique). Les fonds serviront aussi à financer un projet culturel de l’Alliance française ou encore à réactiver l’opération Castor qui implique les forces armées de Nouvelle-Calédonie dans la rénovation d’établissements scolaires et de santé. Les sept projets de coopération retenus seront financés à hauteur de 37 millions de francs par l’État et la Nouvelle-Calédonie.

Source gouvernement



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie