Connectez-vous

La Calédonie plus proche du Forum

Lundi 20 Juillet 2015

Philippe Germain, président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, était invité à la réunion des ministres des Affaires étrangères du Forum des Iles du Pacifique organisée à Sydney les 9 et 10 juillet à l’initiative de l’Australie. Il a rappelé son engagement à progresser dans le processus d’accession de la Nouvelle-Calédonie au statut de membre à part entière du FIP.





Le premier point abordé concernait la gestion des catastrophes naturelles, notamment le renforcement des capacités nationales de résilience et de résistance des États et territoires à ces phénomènes. Les ministres se sont engagés à renforcer ces capacités et à développer l’aide régionale, en particulier la coopération logistique, afin de répondre plus rapidement et de façon coordonnée aux événements climatiques.

Les chefs des 18 délégations ont salué le travail accompli par l’élaboration de la « Stratégie en faveur d’un développement résilient aux risques climatiques et aux catastrophes dans le Pacifique » (SRDP). Ils ont insisté sur les notions de planification et d’anticipation et ont souhaité que soit mis en place, au plus vite, un pool d’experts basés en Océanie, capables d’appuyer les États et territoires. Ils ont également appelé les partenaires du développement à fournir des financements réellement accessibles et flexibles en respectant le leadership des territoires impactés dans la gestion de leurs crises, reconnaissant dans le même temps que les organisations régionales (CPS et PROE) devaient elles aussi se trouver en première ligne.

Consolider le dialogue

Le second point de cette réunion était consacré à l’optimisation du partenariat entre les membres du FIP et leurs partenaires. Les ministres ont réaffirmé la nécessité de consolider le dialogue post-forum (qui réunit, à l’issue des sommets annuels du FIP, les membres et l’ensemble des États et organisations internationales partenaires). Ils ont prévu, dès 2016, de se rencontrer une fois par an à l’issue de la réunion annuelle des hauts fonctionnaires du FIP. Cette réunion préparatoire doit permettre au FIP de se positionner plus clairement sur les grandes questions internationales. Enfin, les chefs de délégation ont recommandé que leurs dirigeants saisissent davantage à l’avenir les opportunités que représentent les sommets internationaux, dont l’Assemblée générale des Nations Unies, pour défendre les positions du Forum.

Membre associé du FIP, la Nouvelle-Calédonie n’était pas conviée à débattre ce second point. Mais en participant à la réunion de Sydney, organisée avant le prochain sommet du FIP début septembre à Port Moresby, Philippe Germain, en charge des relations extérieures, a démontré l’engagement de notre gouvernement à progresser dans le processus d’accession de la Nouvelle-Calédonie au statut de membre à part entière du FIP, et sa volonté de prendre part aux grands chantiers en cours dans la région Pacifique.

 

​Une candidature soutenue par l’Australie

Philippe Germain en compagnie de Julie Bishop.
Philippe Germain en compagnie de Julie Bishop.


En marge de la réunion, à laquelle participaient les Iles Fidji, pourtant suspendues de l’organisation, Philippe Germain s’est entretenu avec plusieurs personnalités, dont Julie Bishop, ministre australienne des Affaires étrangères avec laquelle il a pu évoquer la candidature de la Nouvelle-Calédonie au statut de membre à part entière du FIP. Mme Bishop a rappelé l’engagement de l’Australie à soutenir cette démarche.

FLG/Gouvernement de la NC//



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie