Connectez-vous

LES LICENCIEMENTS DE KNS SIGNENT L’ECHEC DE DANG ET DE LA DOCTRINE NICKEL

Jeudi 20 Octobre 2016

PIQUE D’ ACTU.
Selon la doctrine nickel des indépendantistes kanak socialistes, échafaudée et mise en œuvre par Dang, et soutenue par le gouvernement CE, les provinces doivent apporter leurs gisements au capital des sociétés métallurgiques pour en prendre la majorité et ainsi les contrôler.



LES LICENCIEMENTS DE KNS SIGNENT L’ECHEC DE DANG ET DE LA DOCTRINE NICKEL


De deux choses l’une :
--ou c’est vrai, la SMSP contrôle KNS et alors Dang, PDG de la SMSP, est responsable des licenciements ;
--ou c’est faux, c’est le minoritaire Glencore qui a décidé de licencier et la SMSP a dû s’incliner, signant l’échec de la doctrine.

Dans les 2 cas la responsabilité de Dang est avérée.

Le résultat était connu d’avance car en vertu de l’adage de bon sens « qui paye commande » c’est Glencore qui commande chez KNS et Posco chez NMC (le mineur local) et SNNC (l’usine coréenne).

Bientôt peut-être, selon le vœu des tenants de la doctrine Dang, c’est un Chinois qui commandera d’autres exploitations « calédoniennes ».

PB

PB



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune