Connectez-vous

L'UNC présente dans une des plus grandes revues scientifiques internationales

Vendredi 7 Octobre 2016

Dans les grandes revues scientifiques qui font référence dans le monde de la recherche, deux titres sont incontournables : la revue Science (www.sciencemag.org), créée par l'inventeur, scientifique et industriel américain Thomas Edison (notamment fondateur de General Eletric) en 1880 ; et la revue Nature (http://www.nature.com/nature/index.html), créée en 1869 par l'astrophysicien britannique Joseph Norman Lockyer (notamment co-découvreur de l'hélium).


C'est dans cette dernière que l'on trouve, dans son édition du 21 juillet 2016, un article qui fait sa une et qui est co-signé par Laurent Wantiez, Maître de conférences HDR à l'UNC en biologie marine. La publication, qui traite de la conservation des récifs coralliens, s'inscrit aussi dans le cadre du CRESICA (participation également de chercheurs de l'IRD Nouméa) et d'une collaboration scientifique internationale avec des chercheurs australiens, canadiens, américains, britanniques, israéliens, etc.

Les grandes lignes de l'étude :
Un consortium international mené par James Cook University et impliquant notamment l’Université de la Nouvelle-Calédonie a compilé les données de plus de 2500 récifs coralliens autour du monde pour générer des prédictions sur la manière dont les stocks de poissons de récifs sont corrélés à 18 facteurs socio-économiques et conditions environnementales. Ils ont ainsi identifié 2 types de situations correspondant à des niveaux de biomasses significativement différents des résultats attendus (15 « Bright spots » en excès de biomasse et 35 « Dark spots » en déficit de biomasse).
Les résultats de ces recherches suggèrent que des améliorations dans les systèmes de gouvernance des pêcheries (particulièrement sur la participation des acteurs locaux dans la gestion des sites de pêche et des droits de propriété) pourraient faciliter des actions de conservation innovantes qui contribueraient à faire face aux dégradations attendues des récifs coralliens. Le détail de ces résultats est donc publié dans l'édition en ligne de Nature du 21 Juillet 2016.
Cette publication illustre la qualité et le dynamisme de la recherche dans notre université. Une recherche particulièrement engagée à développer des connaissances autour, notamment, des problématiques environnementales calédoniennes et océaniennes.




Source UNIV



Environnement | Les videos | Les archives