Connectez-vous

L'UCF réagit à la Démission de Dominique Simonet, ex 1er adjoint à Nouméa

Jeudi 14 Mai 2015

Démission du 1er adjoint à la Ville de Nouméa
"Dominique Simonet, 1er adjoint à la Ville de Nouméa, démissionne après seulement un an de mandat.
Sa lettre de démission a été déposée sur le bureau de Mme la députée-Maire il y a plus de deux mois. Ce que Sonia Lagarde a toujours démenti dans les médias."



Communiqué de presse de CE

L'UCF réagit à la Démission de Dominique Simonet, ex 1er adjoint à Nouméa
Cette démission est l’expression de graves désaccords entre le premier adjoint et Mme la députée- Maire de Nouméa sur la manière de gérer la commune.
On peut d’ailleurs reconnaître à M. Simonet le courage de quitter ses fonctions, refusant ainsi de cautionner certains choix désastreux.
L’élection de Philippe Germain à la tête du gouvernement lui a fourni l’occasion de quitter son poste : il est désormais engagé en tant que collaborateur auprès du Président du gouvernement.
Contrairement à ce qu’essaye de faire croire l’équipe de Sonia Lagarde, ce n’est pas un événement anodin. C’est le résultat d’un manque de cohésion et d’organisation au sein de l’équipe municipale, rattrapée par le principe de réalité.
A l’immobilisme de l’équipe municipale depuis un an et à la fuite des cadres de la ville de Nouméa s’ajoute aujourd’hui la démission du premier adjoint, entre autre chargé de la sécurité. Dans ces conditions, qu’en sera-t-il du fameux « Plan Marshall sécurité » promis aux Nouméens pendant la campagne de 2014 ?
Les élus de Calédonie Ensemble, cantonnés à la critique et à l’opposition systématique depuis des années, peinent à faire face à la dure réalité du terrain.
En refusant de quitter ses fonctions de députée, alors qu'elle en avait pris l'engagement solennel, Sonia Lagarde fait preuve d'une légèreté coupable envers sa responsabilité de Maire.
Changer de premier adjoint ne résoudra pas le problème de fond qui est son cumul de deux mandats incompatibles en raison de la distance qui nous sépare de la métropole.
Être maire d’une ville comme Nouméa, 100 000 habitants, 42e ville de France, cela ne s’improvise pas !" UCF

communique_de_presse_ucf_noumea___demission_1er_adjoint.pdf Communiqué de presse UCF Nouméa - Démission 1er adjoint.pdf  (289.31 Ko)


FLG/UCF



Archives des Communes