Connectez-vous

L’Observatoire économique maritime livre ses 1ers résultats

Vendredi 17 Février 2017

1ers résultats de l’Observatoire économique maritime (à lire en PJ)
Pourquoi un Observatoire économique maritime?
Lancé par le Cluster Maritime Nouvelle-Calédonie et la CCI en 2016, l’Observatoire économique maritime a pour objectif d’évaluer le poids du secteur maritime dans l’économie calédonienne. Il s’agit de mieux connaître les acteurs, les retombées éco-nomiques et le poids de cette filière, afin de soutenir le développement des entre-prises liées au maritime.
L’analyse détaillée du poids du secteur maritime dans l’économie de la Nouvelle-Ca-lédonie permettra d’orienter les politiques publiques de développement, d’anticiper les besoins en infrastructures et d’encourager les initiatives.
La création de cet outil est née du constat du manque réel de visibilité des activités et des acteurs liés à la mer. Il n’existait pas jusqu’à ce jour, de statistiques économiques des différents secteurs d’activité maritime en dehors de quelques-uns tels la pêche, la transformation de produits de la mer ou l’aquaculture.



Le CMNC, fondé en août 2014, a dans ses missions celle de plaider et défendre le fait maritime calédonien afin que s’élaborent de véritables stratégies ainsi que des projets innovants et créateurs d’emploi, ou encore de développement économique liés à la mer (littoral, lagons, mer ouverte). C’est dans la logique de ces missions qu’il a donc défini dans son Plan d’action de contribuer à élaborer un outil qui soit au service de la décision publique comme des investisseurs privés. Le cluster dispose des connais-sances des acteurs du secteur, de leurs problématiques et besoins.
Pour construire un Observatoire d’une telle ampleur, un partenariat a été établi entre le Cluster Maritime et la CCI, membre actif et fondateur de ce Cluster.
Pour la CCI, la création d’un Observatoire économique maritime est un enjeu important pour tout le territoire. La Chambre consulaire a placé au coeur de sa stratégie la diver-sification de l’économie calédonienne et la promotion du développement de filières innovantes, en inscrivant dans son plan stratégique de développement le projet d’iden-tifier les différents potentiels de croissance du secteur maritime. La Nouvelle-Calédo-nie étant ancrée dans un espace maritime, elle doit tirer parti de cet atout intrinsèque et des opportunités que représente la croissance bleue.
Un des exemples est le travail que la CCI réalise pour développer la filière du tourisme de croisière qui représente une incroyable opportunité de croissance pour l’économie du territoire.
En plus de cette volonté, la Chambre consulaire dispose du savoir-faire et des com-pétences techniques pour recueillir, analyser et mettre en perspective les données et l’information économique. Elle est déjà à l’initiative de plusieurs observatoires écono-
3
Février 2017
Dossier de presse >1ers résultats de l’Observatoire économique
maritime
miques sur le territoire, tels : le commerce, l’industrie, l’immobilier et un volet environ-nement avec les déchets. Ces observatoires en ligne sur le site Internet nc-eco.nc, sont des outils mis à la disposition des professionnels et des institutions, pour les aider à mieux piloter leur activité, leurs projets de développement et comprendre les besoins d’un secteur.
Les 1ers résultats de l’Observatoire maritime sont déjà en ligne et ils seront complétés annuellement.
Méthodologie
Compte-tenu de l’étendue et du nombre d’acteurs à interroger, un programme de 4 enquêtes à réaliser entre 2016 et 2019 a été défini, et ce afin de qualifier les différents acteurs de cette économie maritime et leurs activités.
Les 4 étapes :
1. 2016 : la première enquête a porté sur les secteurs du nautisme, des sports et loisirs nautiques (y compris le commerce et l’industrie nautique),
2. 2017 : la seconde portera sur les secteurs du transport maritime et logistique, dont les sujets relatifs aux ports, croisières…
3. 2018 : la troisième portera sur les secteurs de l’environnement et littoral,
4. 2019 : sur les secteurs de la pêche et de l’aquaculture, l’administration et les gestions du monde maritime (actions de l’État et des collectivités en mer) y compris les sous-traitants, les experts…
Fin 2019 le programme devrait permettre d’obtenir un premier état complet du poids réel du maritime en Nouvelle-Calédonie.
La première enquête, réalisée du 17 août au 7 novembre 2016, qui concerne le secteur récréatif maritime (les acteurs du sport, des loisirs, du commerce et de l’industrie nau-tiques), vient de livrer ses premiers résultats.
Les données économiques issues de ces enquêtes seront publiées à N+1 et mises à jour annuellement sur www.nc-eco.nc
Les 1ers résultats du secteur « Sports, loisirs, commerce et industrie nautiques »
 Sur 3246 structures actives dans le domaine du maritime, 828, soit 25 % concernent le secteur étudié.
 Sur ces 828 structures, 183 ont répondu à l’enquête, ce qui représente 22 % des acteurs de ce 1er secteur, soit un taux de retour satisfaisant pour émettre des premières conclusions.
4
Février 2017
Dossier de presse >1ers résultats de l’Observatoire économique
maritime
 Les 1ères tendances permettent de voir que ces 183 structures représentent à elles seules 700 emplois, ce qui permet de présumer du nombre d’emplois que peut représenter la totalité des 828 structures. Cette 1ère estimation vient con-forter l’importance du poids économique de ce secteur.
 Les entités étudiées révèlent une population hétéroclite avec 3 principaux groupes:
o des associations (majoritairement activités nautiques et récréatives) ;
o des sociétés commerciales ;
o des entreprises individuelles (activités de l’industrie manufacturière).
 Pour les activités nautiques et récréatives, bien que le Sud de la Nouvelle-Ca-lédonie représente un poids important, la répartition apparaît plutôt équilibrée dans le pays.
 Pour le commerce et les activités manufacturières le poids du Sud et du Grand Nouméa en termes de sièges sociaux et d’emplois est très largement prépon-dérant.
 L’analyse permet de relever également que les activités de l’industrie manufac-turière, malgré la crise, semblent rester relativement optimistes.
En pièce jointe : note de synthèse de la 1ère enquête.

oem_resultats_enquete_2016_09_01_2017.pdf OEM résultats enquête 2016 09-01-2017.pdf  (1.17 Mo)


Source CCI



Politique | Société | Les videos | Économie | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations