Connectez-vous

L’Agence française de développement aux côtés de la Nouvelle-Calédonie

Vendredi 25 Novembre 2016

Philippe Germain, président du gouvernement, et Karine De Frémont, directrice de l’Agence française de développement (AFD) en Nouvelle-Calédonie, ont signé lundi 21 novembre, une convention d’ouverture de crédit de 4,8 milliards de francs. Ce financement contribue au fonctionnement des infrastructures nécessaires à la mise en œuvre des politiques publiques, et participe au soutien essentiel de la commande publique locale.





Ces crédits alloués par l’AFD couvrent une partie du programme d’investissements 2016 de la Nouvelle-Calédonie (15 milliards de francs au total) qui donne la priorité aux infrastructures routières et aériennes (poursuite du programme pluriannuel pour le réseau routier territorial, travaux de mise aux normes de l’aérodrome de Magenta), à la construction et à la rénovation de bâtiments administratifs (construction du complexe de protection zoo et phytosanitaire de Païta, bureaux du SIVAP), à l’enseignement (rénovation des lycées), à l’économie, à la culture, à la jeunesse, aux sports et aux loisirs, ainsi qu’à la sécurité civile dont le transfert à la Nouvelle-Calédonie nécessite encore des investissements.

En marge de ce financement, le gouvernement a également sollicité l’AFD pour cofinancer une assistance technique visant à renforcer le pilotage par la collectivité de sa programmation pluriannuelle d’investissement (PPI) au regard, notamment, de ses capacités de financement. Cette étude contribuera à constituer un outil de reporting du programme d’investissements, faisant directement le lien avec son impact budgétaire et priorisant les opérations selon les objectifs de politiques publiques fixés par l’exécutif. Cette mission débutera en décembre 2016.

Frédéric Dhie



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune