Connectez-vous

Journée mondiale de la Santé 2016 : Soyons plus forts que le diabète et l’obésité !

Mercredi 6 Avril 2016

Message du Directeur général de la Communauté du Pacifique, M. Colin Tukuitonga

Les taux de diabète et d’obésité enregistrés en Océanie figurent parmi les plus élevés au monde. Nous sommes à l’épicentre d’un phénomène dont l’ampleur, conjuguée aux effets d’autres maladies non transmissibles (MNT), provoque une véritable crise humaine, sociale et économique dans notre région.



Journée mondiale de la Santé 2016 : Soyons plus forts que le diabète et l’obésité !

 
En ce 7 avril, nous nous associons au reste du monde pour célébrer la Journée mondiale de la Santé. Cette année, pour la première fois, les projecteurs sont braqués sur le diabète.
 
Pour vaincre le diabète, le mot d’ordre est clair : « Élargir la prévention, renforcer les soins et intensifier la surveillance ». La campagne menée à l’occasion de la Journée mondiale de la Santé cherche à sensibiliser davantage le public à la progression du diabète, à l’énorme charge qu’il représente et à ses conséquences partout dans le monde ; elle donne également l’occasion de lancer une série d’actions spécifiques, efficaces et abordables pour s’attaquer à la maladie, parmi lesquelles des mesures visant à prévenir et à mieux diagnostiquer le diabète, ainsi qu’à traiter et à soigner les personnes qui en souffrent.
 
Le diabète est une maladie chronique caractérisée par un indice glycémique élevé, qui, avec le temps, peut gravement nuire au bon fonctionnement du cœur, des vaisseaux sanguins, des yeux, des reins et du système nerveux, et entraîner des complications potentiellement mortelles : crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, cécité, insuffisance rénale, atteintes nerveuses, impotence, infections ou ulcères des pieds risquant d’entraîner des amputations.
 
Si vous vivez en Océanie, vous connaissez très probablement quelqu’un, dans votre famille ou dans votre entourage, qui est atteint du diabète. Ensemble, nous pouvons changer la donne, d’autant plus que notre région est essentiellement confrontée au diabète de type 2, une catégorie évitable.
 
L’adoption d’un nouveau mode de vie peut contribuer à prévenir le diabète : le maintien d’un bon équilibre pondéral, la pratique régulière d’une activité physique et un régime alimentaire sain sont de vraies solutions pour limiter les risques. Une surveillance et une prise en charge efficaces peuvent également prévenir les complications. Un meilleur accès au dépistage, des formations à la prise en charge individuelle, des soins abordables et convenablement suivis, ainsi que l’adoption de modes de vie sains, sont autant de gages d’une riposte efficace.
 
En tant que principale organisation scientifique et technique de la région, la Communauté du Pacifique aide activement ses États et Territoires membres à élargir la prévention par le biais de la mise en œuvre de la feuille de route relative aux MNT. Approuvée par les dirigeants océaniens en 2014, celle-ci dresse une liste d’interventions plurisectorielles adaptées au contexte régional. La CPS intervient activement auprès des plus hautes instances politiques et sectorielles dans le but d’influer de manière positive sur le dialogue stratégique et de mieux faire connaître le rôle des différents secteurs dans la lutte contre les MNT.
 
La prévention et le traitement du diabète concourent à la réalisation de l’un des Objectifs de développement durable fixés à l’échelon planétaire, à savoir : réduire d’un tiers le nombre de décès prématurés dus aux MNT d’ici 2030. De nombreux secteurs de la société peuvent devenir des acteurs de la lutte contre le diabète : les pouvoirs publics, les professionnels de santé, les laboratoires pharmaceutiques, la société civile, les organisations confessionnelles, les médias et les particuliers - et j’entends par là chacun d’entre vous.
 
La CPS encourage tous les Océaniens à soutenir la Journée mondiale de la Santé en menant une action de sensibilisation sur le diabète, ses effets délétères et les mesures de prévention existantes.
 
Nous renouvelons notre engagement à œuvrer de concert avec nos États et Territoires membres ainsi qu’avec nos partenaires afin de mobiliser notre savoir-faire et d’adopter une approche faisant appel à l’ensemble des pouvoirs publics et à toute la société pour inverser la tendance et combattre plus efficacement l’épidémie de MNT qui ronge le Pacifique, et plus particulièrement le diabète.




Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie