Connectez-vous

Insérer les jeunes : une préoccupation commune aux provinces

Lundi 6 Octobre 2014

Dominique Molé, 3e vice-président de la province Sud, a reçu une délégation de la province des Îles Loyauté, le mercredi 1er octobre. Des échanges fructueux sur les outils développés pour la formation, l’insertion et la création d’entreprise chez les jeunes et créer des passerelles entre provinces.



Insérer les jeunes : une préoccupation commune aux provinces
 
«  Notre démarche est d’échanger sur les bonnes pratiques entre acteurs de la formation. C’est aussi connaître les structures de deux autres provinces et les outils qu’ils utilisent pour gérer les demandeurs d’emploi et soutenir les entreprises qui recrutent », détaille Maleta Qala, présidente de la commission Education, emploi, formation et insertion à la province des Îles Loyauté. Dominique Molé, 3e vice-président de la province Sud, s’est réjoui de cette rencontre : « Il est toujours intéressant de partager nos expériences et nos méthodes sur l’insertion de nos jeunes ». La direction de l’Economie, de la Formation et de l’Emploi de la province Sud a présenté, lors de cette rencontre, les différentes actions de formation professionnelle de la province Sud qui sont orientées vers des parcours individualisés.
 
L’exemple de Créajeunes
 
Mais ce qui a vraiment intéressé la délégation concerne deux outils tournés vers la création d’entreprise pour les jeunes de 18 à 30 ans. Le dispositif Créajeunes a été mis en place, il y a plus de deux ans, grâce à un partenariat entre la province Sud et l'ADIE (Association pour le droit à l'initiative économique). Il vise à former et accompagner les jeunes dans leur création d'entreprise. 60 jeunes ont suivi ce programme qui propose des modules collectifs centrés sur la montée en confiance et la connaissance pratique du monde de l’entreprise sur une période de deux à quatre mois. Les jeunes sont accompagnés individuellement dans la formalisation du projet ainsi que dans des actions de mise en réseau.
 Une fois leur idée développée, ils peuvent accéder à un financement et bénéficier d’un accompagnement dans les phases de création proprement dite et de développement de l'activité durant 18 mois.
 
Et de DomCréation
 
Etude de marché, statut juridique, financement … DomCréation est un autre dispositif qui s’inspire des couveuses d’entreprises et qui est porté par Initiative Nouvelle-Calédonie. Il propose une aide au long cours à ces jeunes porteurs d’un projet de création ou de reprise d’entreprise en province Sud et armés d’une solide motivation. «  Ces deux dispositifs donnent des résultats très positifs, explique Rapahël Larvor, directeur adjoint de la DEFE. Il créé une réelle émulation entre les jeunes et une vrai motivation d’avoir une certaine autonomie dans son travail. Tout le monde n’est pas fait, en effet, pour occuper un emploi salarié. »
 
Inciter à la création d’entreprise chez les jeunes
 
Très intéressée par ces présentations et ce partage d’expériences, Maleta Qala, la présidente de la commission de la province des îles Loyauté, revient sur l’objectif de cette visite :
 
 « Il faut accompagner la mobilité de nos jeunes qui saisissent les opportunités d’emploi dans les 3 provinces. Nous finançons des formations diplômantes et de haute-technicité au niveau de la province des îles Loyauté. Souvent ils acquièrent des savoir-faire et des compétences dans des entreprises de Nouméa et de la zone VKP. Nous souhaitons insérer les jeunes dans l’économie loyaltienne et la création d’entreprise est un excellent moyen. Il n’y a que ça pour réussir leur insertion. Il faut qu’on les accompagne et qu’on les oriente dans ce sens. »
 
 

FLG/Province Sud Emilie Baptiste



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune