Connectez-vous

Inauguration du Centre d’hébergement d’urgence pour les personnes sans abri

Jeudi 12 Septembre 2013

Il y avait beaucoup de monde ce matin, au fond de la vallée de Tipaerui, pour assister à l’ouverture officielle du Centre d’hébergement d’urgence pour les personnes sans abri, une structure répondant à la volonté du gouvernement de lutter contre la pauvreté et l’exclusion en Polynésie française.



Inauguration du Centre d’hébergement d’urgence pour les personnes sans abri
 
Quasiment tous les ministres et le président Gaston Flosse en tête, le président de l’assemblée Edouard Fritch, nombre de représentants à l’assemblée, les trois députés, le maire de Papeete Michel Buillard, le secrétaire général représentant le Haut-Commissaire, Gilles Cantal, ainsi que diverses autres personnalités, ont donc découvert ensemble ce refuge, lieu de repos et de restauration, aménagé dans un ancien hangar de l’Equipement réhabilité à cet effet au fond de la principale zone industrielle de Papeete. A la fois suffisamment proche et éloignée de la capitale (2,5km) pour que ses occupants, célibataires ou en couple, seuls ou avec enfants, s’y sentent bien et en sécurité.

 
Au bout de quelques mois seulement, c’est donc la concrétisation parfaite d’un engagement qu’avait pris le chef du gouvernement au lendemain de son élection à la présidence.  Mais attention, cet accueil d’urgence n’a pas vocation à héberger les personnes sur le long terme! Le temps de leur « séjour », en effet, leur situation sera évaluée par les services compétents afin de les conduire vers une structure adaptée, un retour en famille d’origine ou une continuité de la prise en charge.
 
La gestion de ce centre d’hébergement de nuit – ouvert 365 jours par an, de 17h à 7h – sera confiée à l’association Te Torea qui oeuvre déjà auprès de ce public au sein d’une autre structure de jour implantée à Vaininiore-Papeete. Le comité de gestion du RSPF vient de valider l’octroi d’une subvention au titre de l’année 2013 de l’ordre de 21 195 165 Fcfp pour son fonctionnement d’ici à la fin de l’année.
 
Pour le démarrage, 38 personnes volontaires ont manifesté le souhait de l’intégrer, ce chiffre étant appelé à augmenter dans les jours qui viennent. Il n’y a pas de limite de séjour: les occupants sont donc admis tant que leur situation reste précaire. Sur place, ils se verront proposer un dîner, un petit-déjeuner ainsi que tous les produits d’hygiène nécessaires à leur toilette.
 

Inauguration du Centre d’hébergement d’urgence pour les personnes sans abri
S’agissant du bâtiment, il comporte un seul toit, commun à tous les usagers.De fait, il impose la mixité et le partage des lieux communs de vie tels que réfectoire, dortoirs, zone d’activité ainsi que les installations sanitaires. Un système de bus-navette est également prévu pour faciliter l’accès des SDF et éviter du même coup, la tentation d’errer dans la ville.
 
Durant la cérémonie, le maire de la Ville, Michel Buillard, s’est dit « très touché » par cet « élan du coeur » manifesté par le président Gaston Flosse, avant d’expliquer que la vallée de Tipaerui est un lieu chargé d’histoire et de symboles.

Mais le principal discours d’inauguration a été prononcé par Manolita Ly. « C’est elle la ministre de la Solidarité, a confié Gaston Flosse en lui rendant hommage. Elle remplit la fonction, il ne lui manque plus que le titre ». Ce sera chose faite le 18 novembre prochain, une fois passés tous les obstacles administratifs.

Après la traditionnelle coupure du ruban, les invités ont pénétré à l’intérieur du refuge entièrement réaménagé et somme toute, plutôt fonctionnel, pour une nouvelle vie en communauté.

 

 


Source : TahitiNews



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie