Connectez-vous

Inauguration de la Grande Case de Deva et du Sheraton New Caledonia SPA & RESORT 31 juillet 2015

Vendredi 31 Juillet 2015

Le Sheraton New Caledonia DEVA RESORT & SPA a ouvert ses portes au public le 1er août 2014. Un moment fort pour tous ceux qui oeuvrent, depuis plus de 10 ans, à ce grand projet de rééquilibrage du Nord de la province Sud. L’occasion pour Philippe Michel, président de la province Sud, de rappeler qu’« un projet de cet envergure, on en voit tous les 25 ans. Le domaine de Deva, lieu chargé d’histoire, est un modèle d’implication et d’association avec la participation du GDPL Mwé Ara et celle des 600 petits porteurs de la Société de Participation Bouraillaise de Deva. L’enseigne internationale Sheraton offre à nos visiteurs un produit de qualité exceptionnelle. Cet hôtel est un élément structurant et capital pour le tourisme calédonien. Aujourd’hui, c’est la 1ère étape de ce projet d’aménagement et de développement de l’intérieur de la Province. »



27 millions de francs c’est le montant total du capital de la SEM. Il se répartit en 27 000 actions de 1 000 F
27 millions de francs c’est le montant total du capital de la SEM. Il se répartit en 27 000 actions de 1 000 F

I. Le projet d’aménagement du domaine de Deva
Le projet complexe de Deva conjugue développement économique et promotion du patrimoine culturel et naturel. Cette initiative d’envergure réunit des acteurs locaux et institutionnels dans une société d’économie mixte : la SEM Mwé Ara. L’aménagement du domaine de Deva est une priorité de la politique provinciale en matière de développement durable et d’aménagement du territoire. Le domaine de Deva fait partie du patrimoine privé provincial et représente l’une des propriétés d’un seul tenant les plus vastes en province Sud.
Il s’étend sur près de 8 000 hectares avec des espaces naturels préservés et des lieux écologiques d’une importante biodiversité marine et terrestre. Le récif et le lagon sont inscrits au matrimoine de l’Unesco.

A. La Sem Mwé Ara au cœur du dispositif
La société d’économie mixte est l’outil indispensable choisi par la GDPL Mwé Ara, la commune de Bourail et la Province dans le protocole d’accord. Elle est garante de la bonne réalisation de l’opération et fédère toutes les énergies autour du projet de Deva.

Le rôle de la SEM Mwé Ara est double. Elle a une mission économique, qui est de faciliter la réalisation du projet et une mission politique d’associer tous les acteurs autour de Deva. La création d’un actionnariat populaire au travers de la Société de participation bouraillaise de Deva SPBD est une première en province Sud.
La composition de la SEM Mwé Ara permet de mettre de GDPL et les Bouraillais au cœur du processus de décision, et notamment au travers de l’attribution des marchés. La SEM peut ainsi remplir plus efficacement une de ses principales missions optimiser les retombées économiques pour la population locale.
Grâce au marché de prestation de service conclu avec la Province en 2010, la structure a en charge la promotion et la gestion du site. Elle assure notamment, la régulation de la population animale ou la surveillance des travaux.

13 km de plage bordent le domaine de Deva.20 hectares sont dédiés à l’hébergement, qui comprennent également une piscine, un spa et un kids club
13 km de plage bordent le domaine de Deva.20 hectares sont dédiés à l’hébergement, qui comprennent également une piscine, un spa et un kids club
B. Sheraton : le moteur du développement
La Société hôtelière de Deva (SHD) porte l’investissement. Elle est détenue majoritairement par la Société hôtelière de Nouméa (85%) mais les acteurs locaux figurent également à son capital, à hauteur de 10% pour le GDPL Mwé Ara et 5% pour les petits porteurs de la Société de participation bouraillaise de Deva. Ils seront à terme, propriétaires du complexe hôtelier de 5 étoiles, même si l’exploitation est confiée à la société internationale Starwood, qui gère déjà les deux Méridien.
La pose de la première pierre du Sheraton New Caledonia RESORT & SPA s’est déroulée le 19 mars 2009. L’hôtel Resort international de luxe a été conçu pour s’intégrer parfaitement dans l’environnement et le respecter.

Le Golf de Deva

60 hectares sont dédiés au golf 18 trous
Pour en savoir plus sur le golf 

Le Sheraton offre 180 unités comprenant :
- 60 bungalows sur pilotis, de style mélanésien (charpente en bois et toit en paille),
- 120 chambres et suites
- des équipements de restauration comprenant deux restaurants et un bar,
- un Spa santé
- une superbe piscine à débordement
- -un « Kid club » proposant des activités pour les enfant de 6 mois à 8 ans,
tennis, un centre de fitness et plus de 300 mètres carrés d’espace de reunion et banquet.
Enfin, le domaine provincial de Deva offre aux visiteurs toute une gamme d’activités sportives ou de loisirs comme :
- un golf international de 18 trous (signé Cynthia Dié), avec un club house
- un centre équestre
- un centre nautique (stand up paddle, kayak et canoës, randonnée palmée). - 120 km de sentiers balisés pour la randonnée pédestre, équestre ou à vélo.

Une montée en puissance dès la première année

Quelques chiffres clés après 10 mois d’exploitation (août 2014 à juillet 2015)

Ouverture 1 août 2014 avec 40 clés, 80 en septembre et 150 à compter d’octobre et 180 clés depuis février 2015 environ.
- 815 millions de francs de recettes (dont 240 millions de francs entre octobre et décembre 2014)
- Taux d’occupation prévisionnel 2015 : 27% soit environ 49 clés = 90
personnes par jour en moyenne)
- 154 emplois directs (132 employés hôtels et services, 22 employés Golf)
- 35 promotions internes en seulement 10 mois.
- 314 MF masse salariale (41% des recettes environ)
- 90 237 couverts servis soit une moyenne de 247 couverts par jour.
- Hôtel officiellement classé 5 étoiles – Nouvelles normes de la province Sud depuis le 21 mai 2015

Profil de la clientèle, montée en puissance de la clientèle internationale

- Avril : 61% Néo-calédoniens – 26% Australiens/Néo-zélandais – 13% autres nationalités ;
- Mai : 67% Néo-calédoniens – 27% Australiens/Néo-zélandais – 6% autres nationalités ;
- Juin : 65% Néo-calédoniens – 25% Australiens/Néo-zélandais – 10% autres nationalités ;
Rappel objectif dernier trimestre 2015 : 45% clientèle internationale (55% en 2016) ;

La clientèle japonaise est en augmentation progressive à compter de juillet 2015.

III. Un projet qui s’inscrit dans un environnement riche

Inauguration de la Grande Case de Deva et du Sheraton New Caledonia SPA & RESORT 31 juillet 2015

A. Une histoire qui remonte à plus 3500 ans
Le domaine de Deva est un trésor du patrimoine historique calédonien. « Il n’a pas été manipulé dans tous les sens par les anciens propriétaires » souligne Ito Waïa, le secrétaire du GDPL Mwé Ara. C’est là que l’insurrection kanak de 1878 menée par le grand chef Ataï fut matée définitivement. Les « rebelles » de Boulouparis à Poya, qui avaient trouvé refuge furent balayés par une mobilisation militaire importante, conduite par le colonel Wendling, en 1879. Mais l’histoire du site remonte à bien avant cet épisode de la période coloniale. C’est la raison pour laquelle la province Sud a fait procéder à des fouilles archéologiques préventives.
Des résultats qui datent des premières traces de présence humaine à environ 3 500 ans avant Jésus-Christ.
Si l’archéologie préventive vise normalement à étudier un site avant de faire des travaux, dans le cas de Deva, elle est aussi à l’origine de modifications du projet. La construction d’une route et celle d’un bâtiment ont ainsi été déplacées pour assurer notamment la sauvegarde de sépultures.

A. Un joyau environnemental
Au-delà de l’impact économique et culturel, le projet de Deva est aussi environnemental. Le domaine est un trésor de biodiversité qui abrite 10% de la forêt sèche calédonienne et 13 kilomètres de littoral inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Les écosystèmes sont préservés et mis en valeur grâce au développement des sports nature. Cette volonté est partagée par la SEM et le GDPL qui souhaitent initier la population à une meilleure protection du littoral.
• Les boucles de Deva
La préservation de l’environnement prend tout son sens avec la mise en valeur de ce patrimoine au travers des sports nature. Deva est couvert par 160 km de pistes VTT, 90 km de sentiers équestres et entre 60 et 70 km de randonnées pédestres. Les aménagements dont le calendrier s’échelonne jusqu’en 2016, représentent un investissement de 215 millions sur cinq ans, avec un objectif de qualité élevé. Qu’ils soient équestres, pédestres ou de VTT, les sentiers visent les labels métropolitains dans différentes fédérations. Ces aménagements répondent à une demande des touristes pour les sports de nature mais également des Calédoniens friands d’activités en plein air.
IV. La case traditionnelle de Deva
Dans le cadre du protocole signé en 2008 avec les coutumiers des tribus de Bourail, une grande case coutumière a été réalisée à l’entrée du site de Deva sur la parcelle du GDPL Mwe Ara. Outre, sa valeur symbolique, permettra aux coutumiers de réaliser les actes et cérémonies liés à la coutume.
Les travaux de ce chantier d’insertion ont débuté en novembre 2013 et se sont achevés fin août 2014.

La construction de la case de Deva
La case a un diamètre au sol de 15 mètres et une hauteur de 12 mètres. Elle a été construite de façon traditionnelle en accord avec les coutumiers de la région représentés par le GDPL Mwé Ara. Outre sa valeur symbolique, elle permettra aux coutumiers de réaliser les actes et cérémonies liés à la coutume et n’est pas destinée à des activités touristiques ou commerciales.
1. Les partenaires
- La province Sud a financé l’opération à hauteur de 35 530 207 F.
- Le terrassement a été réalisé par la direction de l’Équipement de la province
Sud.
- La SEM Mwé Ara a accueilli sur son terrain l’algeco de chantier pour les
stagiaires dont la collaboration a été importante.
- ACTIVE a assuré la réalisation de l’ouvrage et la formation des stagiaires
originaires de la région de Bourail.
- La MIJ a été l’accompagnateur social et professionnel pour la durée du
chantier et pour le suivi des stagiaires après le chantier.
- Le bureau d’insertion et d’information de la province sud a créé les outils pour
les partenaires et la gestion du chantier.
2. La durée des travaux
1ere phase: du 18 novembre au 20 décembre 2013: mise en œuvre du terrassement et préparation des poteaux (repérage, coupage, livraison).
2e phase : du 31 mars au 29 août 2014 : mise en œuvre de la construction de la case.
3. Volet technique
Le plan initial de la case a été réalisé par l’architecte Macate Wenehoua.




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune