Connectez-vous

Halte au sel !

Mardi 2 Septembre 2014

Pour manger moins salé, je change mes habitudes

Devant la presse, M. Bernard DELADRIERE, en charge notamment du secteur de la santé au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et M. Bernard ROUCHON, Directeur de l’Agence Sanitaire et Sociale (ASSNC) ont donné le coup d’envoi de la campagne de santé publique destinée à inciter les calédoniens à changer leurs habitudes alimentaires et à manger moins salé.

Si le corps humain a besoin de sel, à hauteur d’environ 2.5 gramme par jour, l’excès de consommation entraîne une augmentation de la tension artérielle et donc de risques de maladies cardio-vasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux.

Cette campagne, relayée par des professionnels de la restauration et des restaurants scolaires, invite donc le consommateur et le citoyen à comparer les teneurs en sel des produits qu’il achète, à limiter l’usage du sel dans ses pratiques culinaires et alimentaires et à relayer auprès des plus jeunes les comportement vertueux en la matière.



Halte au sel !

flyer_sel.pdf Flyer sel.pdf  (5.26 Mo)


L’ENJEU DE SANTÉ PUBLIQUE EN NOUVELLE-CALÉDONIE

Halte au sel !
 
Près de 13.000 personnes bénéficient d’une prise en charge au titre de la longue maladie pour l’hypertension artérielle (32 %). C’est la pathologie la plus fréquente en Nouvelle-Calédonie ! Les maladies cardio-vasculaires sont la deuxième cause de décès (22,6 %) après les tumeurs, et cela dès 45 ans !
La réduction de la consommation de sel dans chaque famille affecte l’ensemble de la population mais surtout protège les plus jeunes et prévient le plus grand nombre d’accidents liés à des poussées hypertensives.
 
POUR MANGER MOINS SALÉ, JE CHANGE MES HABITUDES
75 % du sel consommé provient des aliments du commerce. Mieux choisir ses aliments est l’une des clés de la santé. Entre deux produits qui semblent identiques, en lisant les étiquettes, je peux choisir celui qui est le moins salé. Par ailleurs, dans la mesure du possible, je choisis des aliments frais,
pas ou peu préparés et je prends le temps de les cuisiner à la maison. En cuisine, la règle, c’est moins de sel, plus de goût ! Je réduis la quantité de sel ajouté mais je rajoute de la saveur et de la couleur à mes plats en utilisant des épices, de l’ail, de l’oignon, du citron...
À table : je prends l’habitude de goûter avant de resaler.
Bon à savoir : notre goût s’adapte à la réduction du sel en moins de 3 semaines : réduire progressivement le sel dans l’alimentation c’est le secret de la santé de toute la famille !

moins_de_sel.pdf Moins de sel.pdf  (2.24 Mo)


FLG/Gouvernement de la NC



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte