Connectez-vous

Gaël Yanno réagit à la démission du Gouvernement

Mercredi 17 Décembre 2014

Communiqué de presse de l'MPC , 16 décembre 2014
Ce qui s’est produit hier au congrès est d’une gravité extrême pour les loyalistes.
Le contrat que nous avons signé il y sept mois a été rompu. Nous sommes revenus quatre ans en arrière, à l’époque de la guerre suicidaire entre Calédonie Ensemble et le Rassemblement.



Gaël Yanno réagit à la démission du Gouvernement

Je désapprouve la brutalité et le mépris avec lesquels Calédonie Ensemble traite ses partenaires loyalistes, je désapprouve encore plus fermement la politique de la terre brûlée décidée hier par le Rassemblement.
Au lendemain des élections provinciales, nous savions tous qu’il fallait rapidement voter de nouveaux impôts au risque de ne plus pouvoir financer le « minimum vieillesse » pour 3,4 milliards et 4 300 bénéficiaires, le « minimum retraite » pour 4,8 milliards et 10 900 bénéficiaires et les allocations « handicap et dépendance » pour 5 milliards et 4 250 bénéficiaires. Soit au total, près de 20 000 Calédoniens.
Ces mesures adoptées en 2009 et 2011 n’ont effectivement pas été financées. Nous savions donc qu’il fallait de nouvelles recettes fiscales avec un compromis entre l’imposition des revenus du travail et des revenus du capital.
Ce compromis, certes imparfait, a été obtenu en août dernier avec la quasi-totalité des partenaires sociaux.
Les textes fiscaux rejetés hier par le Rassemblement ont pourtant été présentés par le gouvernement, présidé par Cynthia Ligeard, et examiné le 5 décembre par la commission fiscale du congrès, présidé par Grégoire Bernut. Aucune proposition alternative à ces impôts n’a été proposée hier permettant de financer, dès 2015, les régimes sociaux déficitaires.
Le Mouvement Populaire Calédonien, en votant ces textes, a voulu respecter ses engagements et honorer sa signature.
Les Calédoniens sont inquiets. Nous ne pouvons pas laisser perdurer cette situation instable au profit des indépendantistes.
Dans moins de quatre ans les Calédoniens auront à se prononcer par référendum sur leur avenir.
Je ferai tout pour que les loyalistes abordent le plus unis possible les discussions avec les indépendantistes, et je demande donc solennellement à Pierre Frogier et Philippe Gomes que nous nous rencontrions avant la fin de l’année, avec les autres responsables non- indépendantistes, au jour et au lieu de leur choix.
Le Président Gaël YANNO

FLG/MPC



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune