Connectez-vous

François Hollande "La France restera toujours à vos cotés"

Mardi 18 Novembre 2014

"Ayez confiance en vous, bâtissez la société calédonienne de demain, soyez fiers du travail accompli ensemble depuis 25 ans, vous trouverez la solution".



Les trois pirogues françaises en océanie

"La France restera toujours à vos cotés autant que la Nouvelle-Calédonie le voudra, nous respecterons notre parole et vous ferez le choix qui vous semblera le meilleur pour la Nouvelle-Calédonie"
Voici en substance ce que le président de la République a délivré comme message devant les représentants des calédoniens au Centre Tjibaou hier soir.

Sur la place de la France dans le Pacifique
L'information intéressante est que François Hollande compte s'appuyer sur les pays de la zone Océanie pour préparer la grande Conférence sur le climat COP21, qui se tiendra à Paris en décembre 2015 et qu'il veut réussir.
C'est aussi la raison de la venue de Nicolas Hulot, super ambassadeur du climat et de la protection de la Planète auprès du Président, chargé de préparer COP21.
La Nouvelle-Calédonie doit devenir une référence, être un exemple pour les pays de l'Océanie.
Alors le fameux "porte avion" que devait être la Calédonie pour la France dans le Pacifique à une époque, serait il en train de devenir, la "pirogue de trois" ou les 3 pirogues  (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis et Futuna) des intérêts français dans le Pacifique Sud ? et nous préserver d'un fil coupé avec l'Europe et la France, mère?

Autre message de ce voyage présidentiel, la France se souvient enfin que le Pacifique est une région où les enjeux en terme de réchauffement climatique sont visibles et que la ZZE française représente une large partie de l'Océan Pacifique. Préserver pour mieux défendre les intérêts des populations mais aussi de la nature et de ses magnifiques ressources, certainement. C'est une approche gagnant/gagnant en quelque sorte, car en préservant les hommes, leurs cultures et leur environnement, on préserve aussi les intérêts économiques.

Alors l'Océanie préserverait la Nouvelle-Calédonie de l'indépendance pure et dure ?
" Il y a une attente, une idée de la France  en Océanie " nous dit le Président à la CPS et à nouveau au CCT.

Sur le cops électoral
Les résultats doivent être incontestables dit-il.
Pour cela il rappelle la décision prise au dernier comité des signataires.
Assurer la transparence vis à vis de l'ONU ,comme indiquée dans le rapport de la délégation Onusienne venue en 2013.

Sur la sortie de l'Accord de Nouméa 
L'Etat n'a pas à prôner une solution, mais quelque soient les solutions futures choisies, la Nouvelle-Calédonie restera "liée à la France".
Il reste donc 3 ans pour travailler à un projet de solution et trouver un consensus sur l'essentiel.
En ce qui concerne les transferts de compétences, il précise que ceux liés à l'article 27 sont "facultatifs" avant d'évoquer l'Université que l'Etat soutiendra par la création de nouveaux postes pour les DUT et IUT. 
Sur le dossier Nickel; KNS qu'il a visité est pour lui un outil impressionnant , un symbole du rééquilibrage mais qu'il faut maintenant travailler à "assurer ensemble la stratégie nickel"
Concernant la défiscalisation ; elle est encore nécessaire et sera maintenue même après 2017 
Mais il faut aussi réfléchir à développer d'autres secteurs que le Nickel, comme le tourisme, l'industrie, le logement...

Le président nous adresse un message "à vous calédoniens de déterminer la forme que ce lien avec la France prendra...
 

Florence Dhie



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune