Connectez-vous

Explorer les baleines à bosse grâce à georep.nc

Jeudi 13 Octobre 2016

Observer le déplacement des baleines à bosse au sein du Parc de la mer de Corail est désormais possible grâce à l’explorateur cartographique Georep, dédié à l’espace maritime.



Cet outil de suivi créé par le service pêche et environnement de la DAM-NC (direction des Affaires maritimes de la Nouvelle-Calédonie) et développé avec le soutien technique du Service de la géomatique et de la télédétection de la DTSI (direction des Technologies et des services de l'information), est alimenté deux fois par semaine en fonction des données disponibles (nom, jour d’émission et position de la balise). 
Grâce à un logiciel cartographique, un parcours précis peut ainsi être mis en ligne. Une fois connecté, vous découvrirez une carte sur laquelle vous pourrez visualiser les trajets effectués ces derniers jours par Ornella, Chester, Samba et Wally. Pour y accéder il suffit d’utiliser le lien suivant :
http://dtsi-sgt.maps.arcgis.com/apps/webappviewer/index.html?id=2f3d50f97c9d4810bd98fb10e0c71fa0
ou se connecter à http://www.georep.nc   ou http://urlz.fr/4aer  – un explorateur dédié à la migration des baleines.




C’est lors de la campagne Maracas 2 (du 22 au 26 septembre), qui s'est déroulée dans la région de Walpole, du banc de l'orme et du récif Durand, que des balises satellitaires fournies par le WWF ont pu être posées sur les baleines à bosse. Une campagne menée à bord de l'Amborella avec Claire Garrigue et Jean-Michel Boré de l’IRD, Véronique Pérard et Rémi Dodemont de Opération cétacés et Marc Oremus du WWF.

2016, étant l’année de la baleine, cet explorateur permet de répondre à deux des objectifs du plan de gestion du Parc de la mer de Corail, soumis au public en fin d’année : protéger les espèces patrimoniales rares et migratrices, et diminuer les pressions induites par les transports maritimes. Ensuite, « on pourrait très bien envisager une surveillance à la jumelle à partir de la passerelle d’un bateau ou un contournement de la zone pour éviter le risque de collision », précise Christophe Fonfreyde, chef du service pêche et environnement à la DAM-NC.
 

Source Parc Naturel Mer de Corail



Environnement | Les videos | Les archives