Connectez-vous

Discours intégral de Gérard LARCHER devant le Congrès de la Nouvelle-Calédonie

Mardi 23 Février 2016

Le Président du Sénat Gérard LARCHER a prononcé dès son arrivée sur le territoire un discours dans l’hémicycle du Congrès à l’occasion d’une séance solennelle.
Discours (en PJ) à lire absolument pour se réconcilier avec la Politique au sens noble, merci à vous Monsieur le Président du Sénat.



20160223_discours_g_larcher_congres.pdf 20160223_Discours_G_LARCHER_Congrès.pdf  (115.53 Ko)



Gérard LARCHER a rappelé à cette occasion le lien qu’il a pu établir depuis 1986 avec la Nouvelle-Calédonie, au travers de nombreux échanges en sa qualité de Président du Sénat avec les parlementaires calédoniens de Dick UKEIWÉ à Pierre FROGIER en passant par Simon LOUECKHOTE et Hilarion VENDEGOU. Il a, lors de cette allocution, indiqué combien l’expérience des évènements douloureux qu’a connus la Nouvelle-Calédonie devait permettre de construire un avenir dans l’unité, quelles que soient les orientations choisies.

Le Président de la Haute Assemblée a enfin réaffirmé que la sortie de l’Accord de Nouméa constituait un défi pour lequel la sagesse et l’esprit du dialogue prônés au sein de l’assemblée qu’il préside devaient être mis à contribution.

A cet effet, il a rappelé la mise en place au sénat d’un groupe de contact sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie qu’il avait choisi de présider.

Citant Jean-Marie TJIBAOU qui écrivait, le 25 juin 1988, dans une lettre qu’il adressait au Premier Ministre Michel ROCARD : « l’État ne peut pas s’abriter derrière une position d’arbitre. Il n’est pas juge, il est acteur », Gérard LARCHER a insisté sur la nécessaire « participation active » de l’Etat dans le processus calédonien. Lire son discours en PJ

Retrouvez l’intégralité de la séance solennelle en podcast vidéo sur notre WebTV .




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune