Connectez-vous

Des liens renforcés avec le RSMA

Mercredi 30 Septembre 2015

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie renouvelle sa collaboration avec le Régiment du Service militaire adapté pour la formation et l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté, en y introduisant un nouveau volet, celui de la sécurité civile. Ces dispositions ont fait l’objet de deux conventions signées ce mardi dans les locaux du RSMA à Nouméa.




 
 Avec 70 % de jeunes qui parviennent à s’insérer dont 30 % de manière durable, le RSMA apparaît comme un acteur de premier plan en Nouvelle-Calédonie en matière d’accès à la formation et à l’emploi. Pour le président du gouvernement Philippe Germain, le RSMA « permet à des jeunes en situation d’échec de prendre un nouveau départ dans la vie ». En leur redonnant accès à des savoirs de base et en leur ouvrant un panorama de métiers par secteurs d’activités, il prépare ces jeunes à intégrer les formations professionnelles qualifiantes mises en place par le gouvernement. C’est pourquoi, malgré un contexte budgétaire difficile, la Nouvelle-Calédonie maintient sa participation à ce dispositif à hauteur de 22 millions de francs, comme en 2014. 
Compétente en matière de sécurité civile, la Nouvelle-Calédonie a également décidé de collaborer avec le RSMA en vue d’uniformiser la formation dispensée aux douze stagiaires de la filière des sapeurs-pompiers volontaires. « Les formateurs de la Direction de la sécurité civile et de la gestion des risques viendront soutenir ceux du RSMA dans le cadre de formations communes, et des manœuvres collectives seront organisées afin de créer une culture partagée en matière de sécurité incendie », explique Éric Backès, directeur de la DSCGR. « L’intérêt pour le RSMA est de bénéficier des supports pédagogiques de la direction et de la reconnaissance des diplômes délivrés », ajoute le commandant Fabien Paul, directeur du recrutement, de la formation et de l’insertion. 
La nouveauté de ce partenariat réside enfin dans la volonté de faciliter l’intégration des jeunes issus du RSMA dans l’unité d’intervention de la DSCGR comme sapeurs-pompiers volontaires. « Cette collaboration étroite n’est que les prémices d’un partenariat encore plus soutenu », affirme Philippe Germain, évoquant le concours que pourrait apporter le RSMA dans le cadre de la mise en place du Service civique calédonien porté par le gouvernement.




Les communiqués "Société" | Les archives