Connectez-vous

Déclaration de Thierry SANTA sur le comité des signataires et le comité technique

Mercredi 16 Novembre 2016

Déclarations du président du congrès de la Nouvelle-Calédonie, concernant le XVème comité des Signataires, qui s’est tenu le 7 novembre à l’Hôtel Cassini à Paris et sur le comité technique du lendemain, le 8 novembre rue Oudinot.



Sur la tenue du comité des Signataires :

« C’est un comité des signataires à l’occasion duquel quelques décisions ont été prises, en particulier en matière de nickel où le choix a été de reconduire en définitive les décisions qui avaient été prises au mois de février dernier, qui consistent à soutenir le secteur dans la difficulté qui est la sienne.

Également, concernant l’avenir institutionnel, le travail qui a été restitué par les experts, de bonne facture, reconnu par tout le monde, doit servir à d’autres discussions à venir.

Et puis sur le corps électoral, malgré la demande affirmée de l’UC d’inscription automatique de tous les électeurs de droit particulier, la décision a été de poursuivre les discussions en Nouvelle‑Calédonie. En sorte que, malgré les échéances électorales importantes de l’année prochaine, les partenaires poursuivent le travail en attendant que les nouvelles institutions nationales soient mises en place. En sorte que, une fois les échéances électorales passées, nous ne perdions pas de temps. On a peu de temps à perdre et il faut qu’on continue, malgré tout, à travailler. »

Sur la tenue du comité technique :

« Le comité technique est toujours une instance un peu moins politique, comme son nom l’indique. Là, ce sont des sujets purement techniques qui sont évoqués, donc on a parlé de défiscalisation, à la fois des avions, du logement social où nous avons demandé des procédures plus allégées pour permettre des constructions plus rapides.

Nous avons aussi abordé le service civique calédonien.

Nous avons parlé également des contrats de développement. Ainsi, la ministre des Outre-mer a annoncé que la demande, formulée déjà depuis bien 5 ans par la Nouvelle‑Calédonie, de bénéficier d’une enveloppe de 600 millions de francs pour aménager les centres de secours de Nouvelle‑Calédonie,  a été entendue et devrait être mise en œuvre dans les mois qui viennent.

Nous avons pu évoquer, enfin, les modifications de la loi organique en se posant la question de savoir si elles vont être mises en œuvre véritablement d’ici la fin de la mandature actuelle nationale. En tant que président du Congrès, j’ai fait des propositions de modifications de loi organique pour permettre une amélioration du fonctionnement de l’institution que je préside, en particulier la modification du régime des sessions ordinaires et extraordinaires. »

Source congrès



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune