Connectez-vous

Cyclone PAM au Vanuatu, l'Australie se mobilise avec la France et la Nouvelle-Zélande

Mardi 17 Mars 2015

Communiqué du consulat général d’Australie Nouméa
L’Australie a travaillé en étroite collaboration avec la France et la Nouvelle-Zélande, ses partenaires de l’Accord FRANZ, ainsi qu’avec le gouvernement de Vanuatu et des organisations non-gouvernementales afin d’avoir une évaluation claire des dégâts causés par le cyclone tropical Pam.



L'Australie se mobilise pour PAM
L'Australie se mobilise pour PAM

Le Consul Général d’Australie, Mme Heidi Bootle, a souligné “l’excellente coopération entre les partenaires FRANZ à Nouméa”. Le Consul Général a également indiqué que “nous poursuivrons notre travail avec les Nations-Unies, les organisations non-gouvernementales et tous nos partenaires afin de coordonner l’assistance humanitaire et assurer que les matériels et vivres soient distribués sur le terrain”.
En réponse à une demande du gouvernement de Vanuatu, le gouvernement australien a annoncé une enveloppe initiale de 5 millions de dollars australiens (plus de 430 millions de francs pacifique) destinée à soutenir l’action des organisations non-gouvernementales, de la Croix Rouge et des Nations-Unies, tous partenaires de l’aide.
Au cours des derniers jours (15 et 16 mars), cinq aéronefs de la Royal Australian Air Force ont livré du matériel et de l’aide humanitaire à Vanuatu, y compris des abris, de l’eau et des équipements d’assainissement, portant ainsi secours à plus de 5.000 personnes. Des équipes australiennes, composées de personnels médicaux et de secouristes, ont également été envoyées. Les officiels australiens travaillent aux côtés de la Croix Rouge afin de distribuer plus de 1000 abris et matériel d’urgence, y compris des bâches, des couvertures et matelas aux familles dont les maisons ont été partiellement ou complètement détruites.
Le gouvernement australien a, par ailleurs, répondu à l’appel des îles Salomon afin de déployer, les 13 et 14 mars, des avions de reconnaissance au-dessus des zones touchées par le cyclone, qui ont pu ainsi repérer des dégâts mineurs. L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont également effectué, le 14 mars, des vols de reconnaissance au- dessus des îles Tuvalu.

FLG/Consulat d'Australie



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie