Connectez-vous

Congrès des jeunes : prendre en main son destin

Lundi 3 Octobre 2016

Une autre image de la jeunesse, c’est ce qu’il faut retenir de ce samedi 1er octobre, au cours duquel une cinquantaine de lycéens originaires des 3 provinces sont venus clore leur mandature au Congrès.





Après dix-huit mois de travaux et trois plénières dans l’hémicycle, les Conseillers de la jeunesse calédonienne avaient invité les élus des institutions et des collectivités à restituer leurs réponses aux questions et propositions qu’ils avaient formulées sous forme de vœux. La séance, publique, avait tout d’une séance classique du Congrès. Modalité de déroulé et protocole étaient respectés. Des formalités qui n’ont pas impressionné les Conseillers de la jeunesse. L’on sentait une certaine expérience acquise, y compris dans la prise de parole. Les sujets et les échanges se sont révélés d’un intérêt non feint de la part des partenaires (vice-rectorat, DDEC, FELP et ASEE) et des élus (gouvernement, province Sud, province Nord, province des Iles loyauté, mairie de Nouméa, association française des maires). Et pour cause, les sujets mis sur la table étaient on-ne-peut-plus d’actualité.

Les invités l’ont dit : « La jeunesse n’est pas un problème, mais une chance pour ce pays »

Quels sont les préoccupations des lycéens calédoniens ? Ce qui fait leur actualité au quotidien : la couverture sociale à généraliser, le nombre de places en BTS à augmenter, les grossesses précoces des jeunes femmes à la scolarité perturbée, la gestion des déchets et autres pollutions à endiguer, et l’urgence à stopper les phénomènes de violence à l’école, exacerbé par les habitudes sur les réseaux sociaux, notamment par le dispositif de médiation scolaire auquel ils adhèrent. Des sujets graves sur lesquels les élus et les partenaires ont précisé l’existant et les projets en cours. Les discussions étaient sérieuses, mais le point de vue optimiste. A l’exemple du débat sur le futur logo du Congrès des Jeunes qui a passionné les Conseillers, conscients de laisser une symbolique forte à l’attention des futures mandatures et de la jeunesse calédonienne.

L’on retiendra les mots du président Thierry SANTA, qui s’est dit « très sincèrement fier du travail accompli par ce premier congrès des jeunes, qu’[il a] eu la chance d’avoir mis en œuvre. La fierté de vous écouter et de constater la qualité des discussions qui vous ont animé, avec le souci constant de la construction d’un avenir meilleur, apaisé et partagé entre toutes les communautés. » Nos premiers Conseillers de la jeunesse calédonienne laisseront la place à d’autres l’an prochain, mais même si leur mandat prend fin, ils continueront à diffuser leurs messages et leur état d’esprit. Le congrès des jeunes ? Un pari réussi.

Source Congrès



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune