Connectez-vous

Concours de SLAM "un arbre, un jour, une vie" du Vice Rectorat

Lundi 7 Octobre 2013

Pour la seconde année le concours de SLAM du Vice Rectorat a pour thématique l’Environnement et l’illustration libre du programme « un arbre, un jour, une vie ».
Le textes de « poésie slammée » peuvent êtres écrits en français ou en langue kanak.
La finale du concours avec la performance scénique des candidats s'est déroulée au Conservatoire de danse et de musique de la Nouvelle-Calédonie le jeudi 3 octobre à 14h00 et a été suivie de la remise des prix à 18h
La "Fondation un arbre un jour, une vie" a offert 2 billets d'avion pour le voyage du "super gagnant " Wesley en Tasmanie pour préparer le partenariat entre le Maire de Tasmanie et le concours de Slam du Vice Rectorat 2014.



Le slam a atteint lors de la cérémonie de remise des prix 2013 du Vice-Rectorat, ses lettres de noblesse...

Wesley : le talentueux  gagnant "Lycée"
Wesley : le talentueux gagnant "Lycée"
 
Un concours en 4 étapes :
 Mai:
Envoi des sujets et règlement transmis aux établissements du secondaire public et privé
(inscriptions volontaires uniquement)
 
Juillet: 
Sélection des textes envoyés par courrier électronique  (456 copies reçues des 3 provinces et des établissements francophones  des pays voisins  en français ou en langue kanak au choix des élèves (avec traduction)
 
Octobre du 1er au 3 :
Résidence au CCT de 3 JOURS pour  les 31 candidats lauréats sélectionnés pour la qualité de leur texte, avec des animations culturelles, des ateliers de slam et de théâtre  les préparant à la performance scénique de la finale.
 
3 octobre: 14h à 17 h
Finale du Concours de slam, audition au Conservatoire de Musique et de Danse devant un jury de prestige
 
Le Jury, présidé  par Frédéric Ohlen, président de  La Maison du Livre, est composé de partenaires et personnalités du monde culturel, mécènes, professeurs de français et en « langue », poètes...
 
Remise des prix à 18h devant un large public, les lauréats ont déclamé leur texte sur la magnifique scène du Conservatoire
 
Les gagnants
Prix Lycée en français
1er : Wesley Kasijo (lycée Jules Garnier)
2ème : Viviane Jone ( lycée Attiti )
3ème Dorothée Bastien
 
Prix Collège en français
1ère Goelane Rossignol
2ème : Maêl Laleve
3ème : Gabrielle GUILLERMO-TREGONING  (Lycée franco-australien de Canberra Australie)
 
1er Collège et lycée en langue
Jimmy Peua (collégien de Maré)
 
Prix du Jury 
Olivier Boula ( classe Ulis de Koumac )
 
Récompenses
De nombreux cadeaux ont récompensé  les lauréats, au-delà de la résidence au CCT pour tous : des  tablettes numériques pour les premiers comme Jimmy Peua collégien de Maré, qui a convaincu  le jury en s’exprimant en nengone.
Un clip à tourner avec le CDP  pour Olivier Boula de la classe Ulis de Koumac comme pour Goélane  Rossignol du collège de Boulari, des  CD , des  livres et des bons d'achat pour  Viviane JONE du lycée Attiti  et Gabrielle GUILLERMO-TREGONING, du Lycée franco-australien de Canberra + un prix spécial du gouvernement ( fondation 1arbre,1jour 1 vie) : un séjour en Australie (Tasmanie), pour le grand champion toute catégorie Whesley  Kasijo du lycée Jules Garnier
 
Aujourd’hui, le slam séduit autant les jeunes que les professeurs, il fait appel à de nombreuses compétences fondamentales et permet aux élèves d’accéder, par le biais de la poésie et de manière ludique, à leur propre usage de la langue en passant par l’écrit.
 
Le slam a atteint, lors de la cérémonie de remise des prix du Vice-Rectorat, ses lettres de noblesse...




Le slam : désormais un art majeur en milieu scolaire ?

Jean-Claude Briault membre du Gouvernement en charge de l’enseignement public  et de la Francophonie et Veronique Lehoullier, Déléguée académique à l’Action artistique du Vice Rectorat
Jean-Claude Briault membre du Gouvernement en charge de l’enseignement public et de la Francophonie et Veronique Lehoullier, Déléguée académique à l’Action artistique du Vice Rectorat
Ce concours a pour ambition de donner aux jeunes élèves l’envie d’écrire et de dire, en découvrant la pratique d’une forme émergente d’expression artistique, le SLAM.
Le slam : désormais un art majeur en milieu scolaire ?
La 2ème édition du grand concours  de poésie slammée en français et langue kanak du Vice Rectorat a été un grand succès, tant par la qualité des textes que par l’engagement des professeurs et des élèves tout au long de l’année.
Il s’agit d’un concours  interscolaire, interprovincial et international :
Initié en 2012 par la DAAC (déléguée académique à l’action culturelle du vice rectorat), sous l’impulsion de la « fondation 1arbre, 1jour, 1 vie », et en partenariat avec la MLNC, la bibliothèque Bernheim, le CDPNC,  la société Xstrata, le CCT, la SELK, l’ALK, la  MAC et les provinces.
 
456 élèves participants
Plus de 450 élèves ont adressé un texte poétique sur une problématique environnementale  en langue française et en langues kanak, dont les qualités littéraires ont retenu l’attention d’un jury  de haute volée.
 
 
Une thématique porteuse
Comme l’an passé le Jury a pu constater que la thématique liée à « un arbre, un jour, une vie » élargie à « mon environnement » qu’il soit naturel ou urbain, mon quartier, ma tribu, mon arbre…. A été une excellente source d’inspiration. Tout ce qui peut sensibiliser et protéger notre mère nature est une thématique porteuse, source d’inspiration forte et renouvelable pour les jeunes et leurs professeurs.
 
La résidence au CCT
Les 31 lauréats ont été invités  en résidence au Centre Culturel Tjibaou et les 6 finalistes  ont été primés au Conservatoire de musique et de danse de  la Nouvelle-Calédonie devant un public d’élus, de professionnels des arts, de professeurs, de parents et de jeunes élèves.
 
Une volonté d’ouverture à la région
Pour la seconde édition, le Vice Rectorat, soutenu par le Gouvernement et notamment le membre en charge de la francophonie et de l’éducation et celui en charge du Développement durable, a souhaité ouvrir ce concours aux élèves francophones de la région.
Cette année des jeunes de NZ, d’ Australie, de Fidji  et de Vanuatu ont participés.
Seules 2 élèves d’Australie et de Nouvelle Zélande ont été sélectionnées et ont participé à la finale au Conservatoire.


Frédéric Dhie



Culture | Les videos | Les archives