Connectez-vous

Communiqué du président de la province Sud en réponse au communiqué de la Chefferie WAMYTAN

Mardi 14 Mars 2017

A la suite du décès d’une jeune motocycliste sur la portion de la route provinciale qui traverse la tribu de Saint Louis, la chefferie Wamytan a publié un communiqué de presse mettant en cause notamment l’insuffisance d’entretien de cette route.
Ce communiqué appelle une mise au point de la province.





J’observe d’abord que la chefferie WAMYTAN semble accréditer la thèse de l’accident sans attendre les conclusions de l’enquête en cours, en mettant en cause l’entretien de la voirie. C’est chercher un peu vite à reporter la responsabilité sur d’autres…

En l’occurrence, la province a investi 200 millions de francs pour aménager la traversée de Saint-Louis entre 2005 et 2007, dans le cadre d’un programme de travaux validé par le comité de pilotage de Saint Louis.

Suite à la réactivation du COPIL de Saint Louis en 2014 après cinq années de mise en sommeil sous la mandature précédente, les projets de débroussaillage et d’éclairage de cette portion de route ont été approuvés début 2016. Le débroussaillage est aujourd’hui en voie de finalisation, après plusieurs mois de négociations avec les propriétaires coutumiers riverains.

L’éclairage de cette portion de voie sera effectif au mois de juin ; le marché est signé et les matériels sont commandés. La signalisation horizontale sera rénovée en août, selon un calendrier raccourci par rapport aux normes habituelles des travaux sur les routes provinciales.

J’ajoute que ces travaux auraient pu démarrer bien plus tôt sans les difficultés liées aux événements de Saint Louis depuis cinq mois. Non seulement la signalisation horizontale et verticale est totalement détruite, du fait des exactions répétées sur la voie publique, mais il est aujourd’hui pratiquement impossible de trouver des entreprises et des salariés disposés à travailler dans cette zone, pour des travaux qui devront de surcroît être réalisés de nuit !

La Province sud agit seule depuis plusieurs mois, au prix d’efforts et de budgets considérables, qu’il s’agisse d’actions d’accompagnement de la jeunesse (300 jeunes aujourd’hui suivis) dans des parcours d’insertion, de formation et d’emploi, ou d’aménagements structurants dans la tribu ou sur la route.

Ces efforts seront maintenus, pour autant que les conditions de sécurité le permettent.

Philippe MICHEL
Président de la province Sud

Pour lire le communiqué de la chefferie Wamytan

Source province Sud



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune