Connectez-vous

Communiqué du Groupe UC-FLNKS et Nationalistes sur la venue de Claude Bartolone.

Mercredi 22 Avril 2015



"Profitant de la venue sur le territoire d’une mission de l’Assemblée nationale menée par son président Claude Bartolone, les partis politiques non-indépendantistes ont appelé la population à manifester ce vendredi 24 avril 2015, pour « réaffirmer leur volonté de rester français et pour dire « non à l’indépendance » .



Cette manifestation se fait aussi et surtout, dans le contexte de modification de la loi organique sur la composition des commissions administratives spéciales et la consultation sur l’accession du pays à la pleine souveraineté, puisqu’il y a presque un mois, le Congrès de la Nouvelle-Calédonie a rendu son avis sur l’avant-projet proposé par l’Etat.
Le Groupe UC-FLNKS et Nationalistes souhaite s’adresser à la population pour lui faire part une nouvelle fois de sa position. En effet, nous souhaitons que seules les personnes ayant ou ayant eu le statut coutumier, de même que les électeurs ayant participé à la consultation du 8 novembre 1998 approuvant l’Accord de Nouméa, puissent être inscrits automatiquement sur la liste spéciale pour la consultation. Nous estimons par contre, qu’il existe un contentieux sur la composition actuelle de la liste spéciale des élections provinciales et de ce fait nous considérons que l’inscription automatique des natifs n’est pas envisageable.
Toutefois, il ne s’agit en aucun cas d’empêcher ceux qui remplissent les critères requis par la loi de voter pour les provinciales et pour la consultation sur l’accession du pays à la pleine souveraineté. Néanmoins, nous rappelons que nous sommes dans un processus de décolonisation, que cette consultation est demandée par les indépendantistes depuis plusieurs décennies, et que la population concernée a été définie et acceptée par tous les partis. Il n’est donc pas souhaitable de revenir sur les accords passés scellés par une poignée de mains voulue mythique notamment par les partis non-indépendantistes.
Il convient de rappeler de plus, que le gouvernement français, qu’il soit de droite ou de gauche, n’a jamais été pour l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie car si c’était le cas, le pays le serait déjà et depuis longtemps. Rappelons aussi que les leaders indépendantistes assassinés l’ont été sous un gouvernement de gauche.
Qu’il s’agisse de François Hollande, de Nicolas Sarkozy, ou plus antérieurement de François Mitterrand, tous ont déclaré, avec plus ou moins de transparence, que la Nouvelle-Calédonie doit rester française. Prétendre le contraire relève de la désinformation et de la manipulation des foules.
La position du Groupe UC-FLNKS et Nationalistes est simplement d’exiger le respect et l’application des critères des corps électoraux pour l’établissement des listes électorales spéciales, par tous les partenaires de l’Accord de Nouméa, y compris l'Etat. 

Pour le Groupe UC-FLNKS et Nationalistes, 

Le président Roch Wamytan

FLG/UC FLNKS



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations