Connectez-vous

Communiqué de presse Les républicains : "Préserver les emplois"

Mercredi 10 Août 2016

"Dans sa dernière note de conjoncture, l’Institut d ‘Emission d’Outre Mer, organisme d’Etat, démontre que depuis un an « l’économie calédonienne est en chute libre »




Dans le même temps, l’IDC NC affiche des chiffres de l’emploi catastrophiques avec une hausse de 10% des chômeurs indemnisés et un recul de près de 14% des offres des entreprises.
Pour la première fois la cotisation FSH qui est assise sur les salaires est en baisse, ce qui montre un recul de la masse salariale globale en Nouvelle-Calédonie.
Désormais, personne ne peut plus nier que l’économie calédonienne est en crise.
Les Républicains demandent depuis longs mois que des mesures soient prises pour relancer l’activité.
Nous regrettons que la seule réponse du gouvernement Germain à cette situation soit le maintien d’une loi compétitivité dangereuse qui s’attaque aux entreprises.
On note d’ailleurs que les deux principaux rapports rédigés ces dernières années sur l’économie calédonienne contestent l’efficacité de la disposition phare de cette loi à savoir l’encadrement des marges en taux :
Le rapport du 21 septembre 2012 de l’autorité nationale de la concurrence :
«Ainsi, selon l’Autorité́ de la concurrence, la règlementation des prix des produits alimentaires et des denrées essentielles n’est pas une bonne solution, compte tenu des ressources nécessaires pour la contrôler, mais aussi et surtout en raison de la difficulté́ de déterminer de façon appropriée le prix de vente des produits qui seront réglementes par les pouvoirs publics. »
« En effet, comme l’a rappelé́ l’Autorité́ dans l’avis « DOM » « la règlementation des prix doit demeurer une mesure exceptionnelle, décidée vis-à-vis de secteurs clairement identifies et visant des problèmes de tarification ou d’approvisionnement précis ».
Le rapport WASMER du 27 aout 2012 : (Etienne Wasmer est professeur d’économie à Sciences Po, polytechnicien, prix du meilleur jeune économiste de France en 2004, codirecteur du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP)
« Nous recommandons en revanche de ne pas contrôler les marges, exercice difficile car celles-ci sont faciles à dissimuler et un tel contrôle, même rendu effectif, n’offrirait aucune incitation à réduire les coûts »
Par conséquent si les Républicains soutiennent la mise en œuvre de la TGC, qui viendra simplifier notre système fiscal, mais réaffirment vive opposition à la loi compétitivité dont les effets seront néfastes pour l’économie calédonienne et donc pour l’emploi.
Rappelons que en Nouvelle-Calédonie c’est 37 296 entreprises pour 64 829 salariés, le devoir des pouvoirs publics est de les préserver et non le stigmatiser.
Notre priorité doit être à l’élaboration d’un plan de relance économique concerté afin de permettre le maintien des emplois.

Frédéric Dhie



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune