Connectez-vous

Clinique de Nouville : le FPU charge l'État

Jeudi 29 Janvier 2015

Conférence de presse ce matin du FPU concernant le conflit du Pôle Hospitalier Privé de Nouville et du blocage du chantier par des individus se réclamant du clan.



Harold Martin, a insisté ce matin sur la catastrophe annoncée que serait l'arrêt de ce chantier pour la politique de santé d'une part et sa répartition public/privé et pour l'économie calédonienne particulièrement des entreprises du BTP qui ont misé sur ce chantier de 13 milliards CFP. 
Harold Martin est revenu sur la cession d'une parcelle d'1 ha 32a 94ca à Nouville au clan Betoe et à la construction d'une maison sur ce terrain qui avait amené à la signature d'un protocole, daté du 14 octobre 2010, avec le clan qui s'engageait à : "Accompagner la mise en place des projets d'équipements publics de la Nouvelle-Calédonie sur la presqu'île de Nouville".
Le blocage du chantier est donc selon les membres du FPU totalement injustifié et pourrait amener à revoir l'attribution du lot au GDPL Betoe.

Le Front Pour l'Unité charge donc l'État, ayant compétence dans la gestion des forces de l'ordre, en lui reprochant de ne pas intervenir pour libérer le chantier dont les charges financières liées au blocage s'élèvent à 80 M Cfp par mois.

Les membres du FPU ont sollicité un rendez-vous au Haut Commissariat pour demander au Haussaire de prendre ses responsabilités et de libérer l'accès au chantier.
 

Les photos de la coutume lors de la remise des clés de la Maison construite par la SIC sur le terrain cédé par la Nouvelle-Calédonie à Madame Akougni veuve de Michel Betoe.


Frédéric Dhie



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune