Connectez-vous

Classement national des universités 2015 l’UNC gagne 8 places !

Vendredi 28 Août 2015

Le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche vient de publier son classement annuel des universités françaises



Classement national des universités 2015 l’UNC gagne 8 places !

 Il s'agit d'un classement établi sur le critère de la réussite en licence en 3 ans. Plus précisément, le classement établi par le magazine l'Étudiant à partir d'une note du Ministère, classe les universités selon leur "valeur ajoutée"* (http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/reussite-en-licence-a-l-universite-classement- 2015.html). (http://www.enseignementsup- recherche.gouv.fr/cid91639/parcours-et-reussite-aux-diplomes-universitaires-les-indicateurs-de- la-session-2013.html).
L'UNC y fait un bond de 8 places et quitte le fond de tableau passant dans le même temps devant la Polynésie française et La Réunion. L'UNC se hisse donc à la 2e place des universités ultramarines derrière l'université d'Antilles-Guyane.
Le classement concerne des étudiants sortis de l'enseignement supérieur en 2013. Il n’est pas simple de trouver un critère explicatif unique à cette progression. Néanmoins, cette remontée est conforme à l'augmentation du niveau général d'instruction de la population calédonienne (le taux de réussite au bac augmente de plus de 10 points entre 2002 et 2011 (chiffres vice-rectorat) et la part des diplômés post-bac double entre 1996 et 2009 (chiffres ISEE)).
Même si l'UNC se réjouit de cette progression, ces classements sont à relativiser. En effet, on retrouve encore une fois l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) et ses 33.000 étudiants en fond de classement national, bien après l'UNC, alors qu'au classement de Shanghai (top 500 international des universités), UPMC-Paris 6 est la première française, au 35e rang mondial...
Nouméa 27 août 2015

Le service communication
Par ailleurs, juger d'un établissement universitaire à l'aune de la seule réussite en licence en 3 ans n'est pas révélateur de l’ensemble des conditions d'études et de vie étudiante. Le site exceptionnel de l'UNC et son fort taux d'encadrement, par exemple, échappent à ces statistiques. Ces classements ne sont donc pas suffisants pour juger de la qualité globale d'une université.
Enfin, l'UNC demeure fortement pénalisée par le calendrier austral. Par exemple, pour le département Sciences et techniques, on estime à environ 25%, selon les années, la part des étudiants qui suivent un début de première année de licence à l’UNC, avant de s'envoler vers la métropole en vue de la rentrée de septembre... Autant de départs comptabilisés comme des échecs nets et qui pénalisent donc le classement national de l'UNC à la réussite en licence en 3 ans.
* La valeur ajoutée (critère sur lequel l'UNC était avant-dernière au classement publié en 2014) correspond à l'analyse du taux de réussite globale en neutralisant l'effet de structure des bacs (par exemple, si plus de bac non adaptés aux études universitaires, cela entraîne un effet mécanique à la baisse sur le taux de réussite mais aucun effet sur la valeur ajoutée).




Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte