Connectez-vous

Caledonie Ensemble / Congrès : le match de la lecture des textes...

Vendredi 23 Décembre 2016

Ci-joint un communiqué de Calédonie Ensemble qui appelle à nouveau solennellement le président du congrès pour qu’il respecte les dispositions de la loi organique et du règlement intérieur de l’institution, et qu’il accède enfin aux demandes légitimes du président du gouvernement, de 3 des 4 groupes politiques du congrès et d’une majorité des membres du bureau.



Les groupes politiques du Congrès exigent du président de l'institution le respect de la légalité républicaine
Ce vendredi 23 décembre, une majorité des membres du bureau du congrès a adressé un courrier au président du congrès.
Dans ce courrier, 9 des 12 membres du bureau, conformément aux dispositions de l'article 49-1 du règlement intérieur du congrès, demandent la convocation du bureau afin que soit ajoutée à l'ordre du jour du 29 décembre, la loi du pays portant réforme de l'impôt sur le revenu, adoptée le 5 décembre dernier.
Ce courrier fait suite aux demandes similaires formulées le 21 décembre dernier, par les présidents des groupes Calédonie Ensemble, UC-FLNKS et Nationalistes et UNI, et par le président du gouvernement les 20, 21 et 22 décembre.
Calédonie Ensemble se félicite de ces initiatives. Elle marque la volonté de la majorité des groupes politiques au congrès de voir être appliquée dès l’an prochain la réforme de l’impôt sur le revenu dont vont bénéficier 9 Calédoniens sur 10.
Calédonie Ensemble en appelle à nouveau solennellement au président du congrès pour qu’il respecte les dispositions de la loi organique et du règlement intérieur de l’institution, et qu’il accède enfin aux demandes légitimes du président du gouvernement, de 3 des 4 groupes politiques du congrès et d’une majorité des membres du bureau.
Alors que les manoeuvres ostensiblement dilatoires des élus les Républicains et de l’UCF pour retarder l’application de la loi de pays sur l’impôt sur le revenu, font planer une menace sur la baisse des impôts des 2017 attendue par 52 065 foyers issus des classes moyennes du pays, Calédonie Ensemble attend de Thierry Santa, président du congrès, qu’il se comporte en véritable président de l’institution et non pas comme un élu partisan au service des seuls intérêts de son groupe politique. Si nous avons apporté nos voix à l'élection de l'intéressé en juillet dernier, c'est parce que des garanties nous avaient été données sur un fonctionnement impartial de l'institution. Nous demandons que les engagements pris soient respectés.




Politique | Société | Les videos | Économie | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations