Connectez-vous

CE : Le drapeau du FLNKS n'est pas le signe identitaire du pays

Jeudi 30 Avril 2015

Nous ajouterons à ce communiqué de presse de Calédonie Ensemble, que les voiliers australiens qui arrivent à Port Moselle portent presque tous le pavillon FLNKS qui est en vente "officielle" en Australie comme pavillon pour arriver en Nouvelle-calédonie . La semaine dernière un voilier a ainsi été interpellé par des citoyens calédoniens sortant de la "Manif", leur demandant des explications. La réponse des australiens a été très simple "lorsque vous demandez le pavillon pour la Nouvelle Calédonie , on vous donne celui-là" , et les citoyens calédoniens de leur répondre, alors nous c'est si lorsque l' on arrive par la mer on arborait le pavillon "aborigène" qu'en penserez-vous ? et les australienne confus ont descendus le drapeau pour monter les couleurs de la France.
Que font les ambassades ou plutôt quels ordres ont elles reçues de l'Etat ??? Pour info sur Google c'est aussi le drapeau FLNKS depuis bien longtemps ? pourquoi mais pas sur skype ...il y a bien un ETAT qui devrait veiller ? non ? Je suggère aux Ambassades de la région d'aller rendre visite et surtout bien expliquer aux shipchandlers australiens (et certainement de toute l'Océanie) quel est le pavillon officiel pour entrer sur les eaux calédoniennes en voilier. Le diable est dans les détails comme dit le proverbe ....mais Dieu aussi !
Alors, Calédonie Ensemble et touts les autres partis politiques loyalistes, où est votre efficacité ? dénoncer c'est bien agir c'est mieux et j'avouerais, récupèr c'est nul et politicien, c'est cela même que les électeurs ne supportent plus de tous les bords. ACTION !



Un exemple parmi tant d'autres de la représentation internationale de la Nouvelle-Calédonie
Un exemple parmi tant d'autres de la représentation internationale de la Nouvelle-Calédonie

"Dans un reportage du journal télévisé de NC 1ère du 29 avril 2015, le directeur de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris est intervenu pour faire découvrir le territoire à une classe de lycéens de Seine-Saint-Denis. Au cours de sa présentation, il a expliqué aux jeunes gens qui s’apprêtent à visiter le territoire ce qu’est le drapeau du FLNKS. « Le drapeau kanak » a-t-il ainsi affirmé devant les caméras de NC 1ère « est devenu il y a quelques années le signe identitaire de la Nouvelle-Calédonie ».
Or, il n’y a rien de plus faux.
Le drapeau du FLNKS, pour ce qu’il a de respectable en tant qu’emblème d’une lutte, fait naturellement partie intégrante de l’histoire du pays.
Mais ce drapeau n’est pas le signe identitaire de la Nouvelle-Calédonie. Il ne le deviendrait que si les 3/5ème des élus du Congrès votaient la proposition de texte déposée par un groupe indépendantiste durant la précédente mandature. S'il flotte aujourd'hui sur les principales institutions du pays, c'est à la suite d'un vœu déposé au Congrès par Pierre Frogier, Harold Martin et Roch Wamytan en juillet 2010 et voté par les indépendantistes, le RUMP, et l'Avenir Ensemble. Calédonie Ensemble avait voté contre.
L'accord de Nouméa évoque explicitement la « recherche en commun d’un drapeau qui représente l’identité kanak et le futur partagé entre tous » qui serait l'un des signes identitaires du pays. Or, pour Calédonie Ensemble, le drapeau du FLNKS ne peut pas exprimer « le futur partagé entre tous ».
Dans la déclaration de politique générale, le président du gouvernement a évoqué le sujet et indiqué qu'une nouvelle commission serait mise en place pour rechercher "en commun " le drapeau et le nom du pays, à l'instar de celle qui était présidée par Dewe Gorodey et qui avait permis au Congrès d'adopter trois signes identitaires (hymne/graphisme des billets de banque/devise)." CE

FLG/CE



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune