Connectez-vous

Brexit! Ils ont osé.

Vendredi 24 Juin 2016

Les Britanniques larguent les amarres et quittent cette Europe qu'ils n'ont jamais véritablement intégrée. Un dénouement que les plus subtils experts n'avaient pas vu venir, les plus audacieux d'entre eux jouant à se faire peur sans trop y croire vraiment.




Le desarroi causé par cette décision, l'incapacité d'en appréhender toutes les conséquences, donnent la mesure de l'incroyable délitement d'un ensemble d'Etats ayant, au fil du temps, perdu le sens de cette démarche historique commune entreprise il y a plus d'un demi-siècle sur le socle de la réconciliation franco-allemande d'après-guerre.
Depuis des décennies cette Europe de l'espoir s'est muée en un magmas informe, sans idéal et sans but, coincée dans sa bulle technocratique, loin des aspirations et des inquiétudes des peuples qui la composent, méprisante a l'égard de ceux qui rejetaient démocratiquement des traités ou des Accords calamiteux , celui de Schengen polarisant tous les ressentiments.
L'Europe que les Anglais abandonnent est sans âme, sans élan, sans aspiration autres que mercantiles, aux antipodes du rêve qu'avait génèré sa naissance. N'en voulons pas trop aux Britanniques d'avoir donné ce terrible coup de pied à l'Union Européenne. D'abord parce qu'ils ont profité de l'occasion fournie par le téméraire Premier Ministre David Cameron leur permettant d'exprimer dans les urnes leurs désillusions, leurs angoisses, leurs doutes. Ensuite parce que d'autres peuples sont sans doute prêts à les imiter si l'opportunité leur en était donnée. 
Fustigeons plutôt ces générations de responsables politiques de tous pays qui, au cours des décennies écoulées, ont été incapables de prendre les décisions nécessaires à la bonne marche de cet ambitieux projet.
Apres ce choc, " C'est la faute à Bruxelles" ne servira plus d'alibi à personne. Si l'on ne vire pas bord sur bord, le naufrage est inévitable.
L'Aigre Doux




Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune