Connectez-vous

Bourail, un drapeau qui monte et qui descend...

Lundi 10 Août 2015

La maire Brigitte El Arbi souhaitait demander un vote à la population sur ce sujet mais un groupe de militants FLNKS ont décidé de marcher sur la Mairie pour hisser le drapeau ce week-end et ainsi forcer la Mairie à le hisser aux cotés du drapeau français..
Dans la nuit de dimanche à lundi il a été retiré , le mat mis à terre, le drapeau français aussi et au petit matin , la mairie les a remis en place.
Bourail est la 32 commune à avoir hissé le drapeau FLNKS sur 33 , il reste encore La Foa à ne pas avoir accepté la décision du Congrès de 2011 qui a fait suite à la montée du drapeau FLNKS aux cotés du drapeau de la République qui a eu lieu officiellement au haussariat devant les élus et François Fillon.
Onse souvient qu'il y a eu aussi la montée du drapeau français aux coté du drapeau FLNKS dans certaines communes indépendantistes.
Le drapeau reste un sujet épidermique en Nouvelle-Calédonie. Certains souhaitent un drapeau commun, d'autres estiment que seul le drapeau français a sa place, d'autres enfin veulent les deux drapeaux pour honorer les deux légitimités. Un nouvelle commission doit en débattre au Congrès .



Les réactions : Calédonie Ensemble

© VALÉRIE JAUNEAU (NC1ÈRE) Levée du drapeau du FLNKS à la mairie de Bourail
© VALÉRIE JAUNEAU (NC1ÈRE) Levée du drapeau du FLNKS à la mairie de Bourail
 
"Calédonie ensemble s’est toujours engagé à faire respecter les termes de l’Accord de Nouméa qui prévoit que « les signes identitaires du pays » ( nom/drapeau/devise/hymne/graphisme des billets de banque ) doivent être recherchés "en commun" pour exprimer « l’identité kanak et le futur partagé entre tous ».
 
Cette compétence nouvelle conférée à notre pays lui permet ainsi de " marquer (sa) personnalité aux côtés de l’emblème national et des signes de la République " conformément aux termes de la loi organique.
 
Eu égard à l'importance des décisions à prendre sur ce sujet la loi organique prévoit également que les signes identitaires doivent être adoptés dans le cadre d'une loi du pays à la majorité des trois cinquièmes.
 
C’est la raison pour laquelle Calédonie ensemble a toujours considéré  que le lever du drapeau du FLNKS aux côtés du drapeau tricolore sur simple vœu du Congrès le 13 juillet 2010 était contraire à l'esprit et à la lettre de l’accord de Nouméa.
 
Dès février 2010 nous avons marqué notre opposition à cette initiative.
 
Et, le 8 juillet 2010  nous avons proposé de créer une commission spéciale chargée de cette recherche d'un drapeau représentant tous les Calédoniens ,texte qui a fini par être voté à l'unanimité le 5 décembre 2012 . Cette commission n'ayant pu finaliser ses travaux avant la fin de la mandature, le Président du gouvernement, Philippe Germain, a proposé,  lors de  la déclaration de politique générale du gouvernement d'avril 2015, qu’une nouvelle commission soit installée, à l'instar de celle présidée par Dewe Gorodey de 2007 à 2009 ,afin de trouver un consensus sur le choix d’un drapeau commun.
 
Ce qui vient de se passer à Bourail ne s'inscrit pas dans cette démarche.
 
Nous condamnons les auteurs de cette initiative avec la plus grande fermeté.
Le destin commun ne  se construira pas avec les oukases des uns contre les autres.
Pas plus hier, qu'aujourd'hui."
 

MRC de Philippe Blaise



"Le MRC dénonce la levée du drapeau du FLNKS sur la mairie de Bourail lors d'une manifestation indépendantiste ce samedi 08 août 2015.

Cette opération a été menée contre la volonté du conseil municipal, élu démocratiquement par l'ensemble des Bouraillais.

Ce coup de force, contre une institution légitime, est contraire aux valeurs de la République et au destin commun.

Le MRC rappelle son opposition à l’imposition du drapeau indépendantiste du FLNKS comme emblème local, en raison de son caractère ethnique et discriminatoire, et du rejet de la France par ceux qui le portent.

Le MRC rappelle enfin son attachement à la recherche d'un drapeau commun, non partisan, destiné à représenter l'ensemble des communautés de La Nouvelle-Calédonie, et à flotter aux côtés du drapeau de notre nation, la France."

Florence Dhie



Les communiqués "Société" | Les archives