Connectez-vous

Bourail : La réussite de tous les élèves

Lundi 6 Octobre 2014

C’est le leitmotiv de l’équipe éducative de l’internat provincial de Bourail. Faire profiter tous les élèves des moyens supplémentaires du label d’excellence depuis 2011. Pour ce faire, ils ont opté pour l’aide par objectif et non pour l’aide personnalisée.



Explications.

©Fabrice Wenger
©Fabrice Wenger
 
Après l’internat de La Foa visité le 12 septembre dernier, Monique Millet, présidente de la commission de l’Enseignement de la province Sud et Gil Brial, 2e vice-président en charge de l’enseignement ,   accompagnés  d’élus et de responsables provinciaux et territoriaux, sont venus découvrir le fonctionnement de l’internat provincial de Bourail, le deuxième internat d’excellence de la province Sud. Madame le maire Brigitte El Arbi était également présente sous une double casquette, étant gestionnaire de l’internat.
 
L’excellence de l’encadrement
 
Monique Millet s’est félicitée de la qualité de l’implication de l’équipe éducative de l’internat de Bourail dirigé par Pierre Germa. Infirmière, psychologue, éducateurs scolaires et sportifs, conseillère principale d’éducation... Ils sont une dizaine à restituer avec émotion l’implication, « la dévotion » même soulignera Monique Millet, qu’ils mettent en œuvre dans chaque moment de vie des enfants accueillis à l’internat. L’un d’entre eux l’exprimera : «  Ces enfants, ce sont nos enfants ».  Atelier de motivation, activités extra-scolaires… impossible de dresser la liste exhaustive des initiatives développées par l’équipe de l’internat tant elles sont riches.
 
Un surinvestissement pour tous
 
A travers ces différents leviers pour accompagner les internes et les motiver, un leitmotiv : faire bénéficier à l’ensemble des élèves, sans distinguo, de l’approche d’excellence et des moyens ad hoc attribués par la labellisation de l’internat depuis 2011. Pierre Germa, le directeur de l’internat, s’en explique : « En Nouvelle-Calédonie, contrairement à la Métropole, l’internat n’est jamais tombé en désuétude. Créer une structure à part et élitiste n’est pas forcément adapté. » Programme phare du label d’excellence, les études, encadrées le soir et le mercredi après-midi par les enseignants, les éducateurs et les personnels de l’association Pass pour la Réussite, sont ouvertes aux 148 internes.
 
Du coaching plus que de l’aide individualisée
 
L’équipe de l’internat a une méthode : elle a fait le choix de l’aide par objectif et non celui de l’aide personnalisée, jugée non probante notamment pour l’accompagnement à l’étude du soir qui privilégie une séquence courte avec un enseignant pour réexpliquer un point particulier du cours plutôt que d’assister les enfants un par un dans la réalisation de leurs exercices.
 
Autre exemple : l’internat intervient auprès des 3eme le mercredi après-midi en atelier Histoire des arts, une épreuve complexe incluse au Brevet des collèges. Avec professeur et encadrants, l’internat donne les moyens matériels de la réalisation des cinq dossiers à remettre  en fin d’année et entraîne les élèves à l’épreuve orale, le premier oral de leur « carrière » scolaire. Résultat : les internes ont, à l’épreuve du Brevet 2013, obtenu 5 points de plus en moyenne que les externes.
 
Le partenariat avec les parents
 
« Sur 150 familles, nous avons 150 parents présents », explique William, éducateur, et c’est ce qui fait toute la différence. Les parents sont avec le personnel dans l’encadrement des ateliers, dans les moments de récompense, quand l’infirmière-psychologue les contacte, etc. « Les parents font partie de l’internat », dira Julie, éducatrice, et il ne se passe pas un jour sans que l’un d’entre eux ne franchisse le portail. »
 
Et la réciproque est vraie, puisque l’internat va à eux en organisant un échange avec les tribus du bassin et les communes de la province Sud à chaque veille de vacances scolaires. Une manière de découvrir les parents chez eux, dans leur quotidien, sous une autre facette que celle qui peut être présentée dans l’enceinte scolaire. Les parents sont de véritables acteurs de la vie de l’internat, dans l’encadrement d’ateliers comme dans la gestion des problématiques de santé et la participation au soutien psychologique avec l’infirmière-psychologue. Un partenariat entrepris depuis 2009  et qui porte aujourd’hui ses fruits : la disponibilité des parents, leur compréhension du système scolaire et de ses exigences ne cessant de progresser.
 

FLG/Province Sud Sophie Vallès



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte