Connectez-vous

Blue boats : il faut des moyens efficaces et rapides pour stopper le pillage de nos richesses

Mardi 18 Avril 2017

Depuis des mois, des flottilles de pêche battant pavillon vietnamien, sillonnent la Zone Économique Exclusive (ZEE) de la Nouvelle-Calédonie et pillent sans vergogne nos richesses halieutiques, en particulier nos stocks d’holothuries.
Ces intrusions répétées des « blue boats » et l’importance de leurs pêches, inquiètent avec raison les pêcheurs professionnels de Bélep et du Nord qui réclament des mesures fortes pour dissuader ces flottilles de croiser dans nos eaux.




Au fil des semaines, ces actes illégaux ont pris de l’ampleur, mobilisant les forces de gendarmerie et de la Marine nationale qui, avec les moyens qui sont les leurs, tentent d’y mettre fin.
Outre les interventions des forces en mer et l’action judiciaire et diplomatique, l’État, garant de la protection et de la surveillance des eaux territoriales calédoniennes, doit renforcer les mesures existantes pour endiguer ce pillage organisé.
Faute de quoi, on peut craindre qu’il ne se poursuive et s’amplifie.
Pour Calédonie Ensemble, il devient chaque jour de plus en plus urgent de mettre un terme à ces actes de piraterie et de pêche illégale et pour se faire, n’exclure aucune piste.
À ce titre, Calédonie Ensemble demande l’ouverture d’une réflexion visant à mettre en place un point d’appui pour les bâtiments de la Marine nationale dans le Nord de la Grande Terre, notamment la région de Koné ou de Voh qui dispose déjà d’installations portuaires, afin d’assurer une protection plus réactive et efficace des côtes Nord de la ZEE.

Philippe DUNOYER Philippe GOMES
Porte-parole Calédonie Ensemble Député de la Nouvelle-Calédonie




Environnement | Les videos | Les archives