Connectez-vous

Bataille IRPP : Philippe Blaise sort ses pièces d'artillerie

Lundi 26 Décembre 2016

La réforme de l'IRPP de la coalition CE-FLNKS : un montage à la madoff qui pose un réel danger pour le budget 2017 de la Nouvelle-Calédonie.

La coalition CE-FLNKS a promis de distribuer de façon certaine 1,4 Milliards, mais ceux qui sont censés les financer, en payant plus, ne pourront probablement pas le faire, à cause de la crise et de la baisse certaine de leurs revenus.

La réforme a donc toutes les chances de déboucher sur une baisse importante des recettes de l'IRPP, ce qui veut dire que le budget 2017 du gouvernement Germain est un budget insincère.

*******************************************************************




Dans la polémique sur les raisons d'une seconde lecture, l'un des motifs essentiels pour lesquels LR et UCF ont demandé une seconde lecture tient au caractère extrêmement dangereux pour les finances de la Calédonie des cadeaux fiscaux distribués au travers du texte de Philippe Gomès et Philippe Dunoyer.

D'une part, de nouvelles niches fiscales ont été ajoutées pour augmenter des déductions qui vont profiter aux ménages les plus aisés : femme de ménages, travaux pour installations d'énergie renouvelable.
L'impact des ces niches est inconnu. Personne au Gouvernement ne sait combien elles vont générer de baisses de recettes sur l'IRPP.

D'autre part, nous n'avons pas encore touché le fond du fond en matière de crise du Nickel. Nous recevons actuellement à la Province Sud des demandes au titre du PULSE qui montrent que les entreprises sous-traitantes sont dans une situation dramatique et vont devoir débaucher massivement.

Or les fameux 3% qui devront selon CE payer les 1,4 Milliards en plus pour financer le cadeau aux autres sont ceux dont les revenus seront justement ceux qui seront les plus directement impactés en termes de revenus par la crise de l'emploi qui va continuer en 2017 : gérants, cadres supérieurs, entrepreneurs individuels.(Les rémunérations des gérants ou des entrepreneurs individuels varient d'une année sur l'autre en fonction des résultats de leurs entreprises. En période de crise elles baissent contrairement aux salaires des employés qui ne bougent pas)

Philippe Gomès et Philippe Dunoyer sont partis du principe que leurs revenus seraient stables entre 2016 et 2017, ce qui est contraire aux signes que nous observons.

**

Il est donc clair que le cadeau fiscal à quelques mois des élections législatives de la coalition CE-FLNKS est une opération complètement contraire à une gestion responsable des finances publiques.
Ce cadeau démagogique se traduira en 2017 par un déficit de nos recettes sur l'IRPP, et pour équilibrer les conséquences de cette mesure irresponsable en période de crise économique et fiscale, il faudra aller chercher de l'argent ailleurs, mais toujours dans les poches des Calédoniens.

**
C'est donc dans un esprit de responsabilité et pour éviter cette gestion digne d'un casino que les élus LR et UCF ont pris la décision qui s'imposait de demander une seconde lecture d'un texte, qui aura des répercussions lourdes sur l'examen du budget 2017.

**
D'ores et déjà on ne peut que constater que le budget primitif 2017 est insincère, puisqu'il n'a pas pris en compte les conséquences des cadeaux fiscaux, comme le montre l'extrait ci-joint du document qui nous a été envoyé

Source Page FB Ph Blaise



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune