Connectez-vous

À la rencontre des services de la protection de l’enfance

Vendredi 20 Novembre 2015

Isabelle Champmoreau a rencontré le 13 novembre l'équipe au complet du Foyer d'accueil d'urgence et d'orientation situé à Nouville. Cette structure est rattachée au Service de la protection judiciaire de l'enfance et de la jeunesse (SPJEJ), secteur dont le membre du gouvernement est en charge.



Du directeur Hnassil Duhnara jusqu'à la « maîtresse de maison » chargée de la logistique en passant par les éducateurs, l'ensemble du personnel était présent autour de la table afin d'échanger avec Isabelle Champmoreau sur les pratiques professionnelles, les difficultés rencontrées et les projets. Le foyer d’accueil d’urgence et d’orientation Michel-Tepa Betoe peut accueillir jusqu'à douze mineurs placés sur ordonnances judiciaires relevant soit de la protection de l'enfance, soit de l'enfance délinquante. Mme Champmoreau a planifié la visite de toutes les structures du service de la PJEJ. « Les élus doivent se rendre sur le terrain régulièrement afin de soutenir les équipes, être réactifs et adapter leurs décisions à la réalité du terrain », explique le membre du gouvernement.

Prévention

Dans sa déclaration de politique générale, le président du gouvernement Philippe Germain, en charge de la coordination de la PJEJ, a placé la jeunesse calédonienne au cœur des préoccupations. Pour Isabelle Champmoreau qui anime le secteur, il faut « soutenir la jeunesse qui réussit, mais être également très attentifs aux jeunes les plus fragiles. Permettre l'insertion de cette jeunesse en difficulté est une des conditions de la réussite de notre projet d'avenir. Ce sont les citoyens de demain. » La prévention est aussi essentielle en luttant notamment contre le décrochage scolaire, ainsi qu’en renforçant les partenariats entre les différents acteurs. Les enjeux prioritaires sont d’améliorer les dispositifs existants pour permettre la mise en œuvre de toutes les décisions de justice. Le gouvernement travaille également, avec l'appui de l'État, sur le projet d'un centre éducatif fermé pour prendre en charge les mineurs multirécidivistes.




Les communiqués "Société" | Les archives