Connectez-vous

500 millions de francs pour la tribu de Saint-Louis et combien pour les Montdoriens pris en otage ?

Jeudi 17 Novembre 2016

Dans le communiqué de presse du Député Philippe Gomès (voir ci-joint) , on y lit que l'Etat a promis 500 MF pour la tribu de Saint -Louis , mais combien l'Etat a t-il prévu pour les montdoriens pris en otage?
Rien sur la route de contournement et une navette maritime pourtant dans les cartons, rien sur un quelconque projet concernant la sécurisation des 15 000 personnes qui sont aussi électeurs... "Il faudra s'en rappeler" comme l'indique l'association apolitique "citoyens montdoriens" qui est en cours de création et qui a pour objet la défense des intérêts des habitants du Mont Dore "après Saint-Louis" .
L'association se donne pour objectif de peser sur les élus, de faire entendre fermement et juridiquement la voix des montdoriens.
La liste des préjudices de chacun sera ainsi formalisée, des recours et des plaintes seront déposées y compris contre l'Etat afin de faire en sorte que la prise en otage de la population soir ainsi reconnue puis traitée à hauteur des préjudices.
Alors, si 500 MF sont débloqués pour la tribu de Saint Louis pour quelques 50 délinquants manipulés, combien de millions pour les 15 000 otages dans la population? des réponses seront attendues avant les élections, disent-ils.

Contactez: citoyen.montdorien@gmail.com pour recevoir un bulletin d'adhésion
Plus il y aura de membres, plus forte sera la pression sur les pouvoirs publics.
Adhérez ! même si vous n'êtes pas habitants du Mont Dore , nous sommes tous concernés.





Le député Philippe GOMES à la Ministre des Outre-mer :

« L’esprit de responsabilité doit présider aux opérations de maintien de
l’ordre mais aussi aux politiques en faveur de notre jeunesse »
Le député Philippe Gomès a interrogé mercredi 16 novembre après-midi la Ministre
des Outre-mer, lors de la séance des questions au Gouvernement, sur la politique
mise en oeuvre par l'Etat à la suite des derniers événements sur les communes du
Mont-Dore et de Païta.
Dans ce contexte, il en a appelé à l'esprit de responsabilité de chacun.
Esprit de responsabilité en ce qui concerne le maintien de l'ordre car il en va « de
l'autorité de la République » et de « la construction du destin commun ».
Esprit de responsabilité à l'égard de la jeunesse du pays dont une part quitte le
système scolaire chaque année sans diplôme et reste sur le bord de la route
constituant « le premier vivier de la délinquance calédonienne ».
En conclusion, il a demandé à la Ministre des Outre-mer de quelle manière l’Etat
entendait « accompagner les collectivités calédoniennes » dans leurs politiques en
matière de « prévention de la délinquance».
Dans sa réponse, la Ministre a rappelé que l'Etat avait décidé de doter la Nouvelle-
Calédonie de moyens complémentaires (53 postes de policiers et gendarmes dont
une brigade de la délinquance juvénile). La Ministre a également indiqué que l'Etat
consacrerait 1,8 milliards de francs CFP dans les contrats de développement aux
politiques en faveur de la jeunesse et 500 millions de francs CFP pour la tribu de
Saint-Louis.
La Ministre a enfin précisé que l'Etat entendait soutenir la création d'un
Etablissement public d'insertion de la défense (EPIDE) en Nouvelle-Calédonie
(structure pouvant accueillir une centaine de jeunes en rupture à partir de l'âge de 16
ans) et créer des places supplémentaires au RSMA (45) dès 2017. Elle a enfin
proposé que le Gouvernement accompagne la Nouvelle-Calédonie dans la mise en
place du service civique.
Ces trois propositions font échos aux demandes formulées par Calédonie ensemble
dans la lettre adressée le 4 novembre dernier (http://caledonie-ensemble.com/wpcontent/
uploads/2016/11/courrier-Ministres.pdf) préalablement au Comité des
signataires aux Ministres de l’Intérieur, de la justice et des Outre-mer.
cp_ce_maintien_ordre.pdf CP CE maintien ordre.pdf  (356.53 Ko)




Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte