Connectez-vous

4ème rdv du CICS : la sécurité au premier plan

Jeudi 30 Octobre 2014

La quatrième réunion du CICS s’est déroulée dans l’enceinte du complexe industriel de VALE NC vendredi 24 octobre. Au programme : le passage en revue des plans de sécurité en cas d’accident majeur, mis à jour ou en cours de l’être. POI de l’industriel et PPI du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ont été disséqués.



4ème rdv du CICS : la sécurité au premier plan

La prévention des dangers sur site

La matinée a démarré par la présentation de toutes les études de dangers de l’industriel. Au nombre de 22, elles ont été épluchées pendant deux heures. Qu’est-ce qu’une étude de danger ? Ce sont des documents très normés répondant à la réglementation européenne SEVESO 2. Des études qui favorisent la prévention des accidents : l’industriel identifie et caractérise des accidents majeurs potentiels sur son site d’exploitation et définit un POI (Plan d’opération interne) après élaboration de scenarii détaillés et hiérarchisés en fonction de leur probabilité d’occurrence et leur gravité.

Le POI de l’industriel complété

Suivant la règlementation applicable en province Sud (article 413-4 du Code de l’environnement), le POI est à actualiser tous les 5 ans. Sa mise à jour a été anticipée à la demande de la province Sud suite au dernier accident en date des 6 et 7 mai dernier. C’est donc le nouveau POI, un plan notamment complété grâce aux visites de contrôle d’installations régulières par la DIMENC sur site, qui a été présenté le 24 octobre à l’exécutif de la province Sud, aux représentants des populations de Yaté et aux associations environnementales. « Le dispositif d’inspection a été renforcé suite à l’historique accidentogène du site de VALE NC », a rappelé Philippe Michel. « Les études de dangers sont une base de travail pour les inspections de la DIMENC, dans une démarche constante d’amélioration continue de la sécurité sur le site », a confirmé Justin Pilotaz, chef du service des installations classées de la DIMENC.

Suite à la divulgation des résultats de ces études de dangers mises à jour, la DIMENC a déjà formulée 53 recommandations, dont 30 % ont été réalisés à ce jour, et 70 % seront mis en oeuvre d’ici fin 2014.

Vers des obligations SEVESO 3

Anticipant la prochaine règlementation SEVESO 3 (qui devrait voir le jour en 2015 en Métropole), suite à une recommandation de l’INERIS (organisme de tierce-expertise commanditée par la province Sud), les études de dangers concernent désormais également l’environnement, incluant notamment la zone de stockage des résidus de la Kwé Ouest. La mine est justement au menu du prochain rendez-vous du CICS, avec la présentation du projet de nouvelle aire de stockage des résidus appelée KO4, qui doit relayer la zone actuelle de la Kwé Ouest (KO2). « La plus grande inquiétude de la population est aujourd’hui la rupture du barrage de la Kwé Ouest, comme déjà vu en Espagne », a fait remarquer Maurice Dhou, le président du CCCE.


Un PPI en cours d’élaboration

Après le POI de l’industriel, c’est le Plan Particulier d’Intervention (PPI) de la Sécurité civile du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie qui a été disséqué pendant l’après-midi. Un plan d’urgence de secours, en cours d’élaboration, qui fait partie intégrante du plan ORSEC.
Déclenché en cas d’accident sur le site de VALE NC par le gouvernement, il permet à la DSCGR (Direction de la sécurité civile et de la gestion des risques) de coordonner l’ensemble des intervenants au dehors du foncier de l’industriel : communes, forces de l’ordre public, associations de sécurité civile, services publics impliqués, medias, etc.
Créée en janvier 2014 suite au transfert de compétences par l’Etat à la Nouvelle-Calédonie de la sécurité civile, la DSCGR n’a pas achevé l’élaboration de ce PPI dédié à VALE, ce qui devrait être fait avant la fin du premier trimestre 2015.http://www.province-sud.nc/content/4ème-rdv-du-cics-la-sécurité-au-premier-plan

FLG/Province Sud Sophie Vallès



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune